05182024Headline:

CAN 2023: Emerse Faé revient sur le sacre de la Côte d’Ivoire Football

Dans un entretien accordé à Onze Mondial, Emerse Faé est revenu sur le sacre de la Côte d’Ivoire à la CAN 2023.

Après une défaite cuisante contre la Guinée équatoriale (0-4) et le départ de l’entraîneur Jean-Louis Gasset, les perspectives semblaient sombres pour la Côte d’Ivoire lors de la Coupe d’Afrique des Nations. Mais dans l’ombre, un homme a insufflé un nouvel esprit à l’équipe, propulsant les Éléphants vers une victoire triomphale sur leurs terres en février dernier. Cet homme, c’est Émerse Faé, un sélectionneur dont la résilience et la confiance ont changé le cours du destin pour l’équipe nationale ivoirienne.

Dans un entretien exclusif avec le magazine Onze Mondial, Faé, âgé de 40 ans, revient sur les moments cruciaux qui ont marqué ce tournant dans le parcours de l’équipe. « Ça a été simple. Ça faisait deux jours qu’on avait la tête dans le guidon après cette défaite 4-0 contre la Guinée équatoriale », confie-t-il. Malgré l’adversité, Faé a su garder le cap, conscient que la clé du succès résidait dans le renforcement de l’unité et de la confiance au sein du groupe.

« Mon premier discours, le jeudi matin, quand on sait qu’on est qualifié et qu’on va jouer le Sénégal, c’est : ‘on est ensemble’ », déclare-t-il. Cette déclaration résume parfaitement l’approche de Faé : l’unité comme fondement de la réussite. Il reconnaît le rôle crucial de chaque membre de l’équipe, qu’il s’agisse des joueurs, du staff technique, médical, de la communication, ou des anciens qui ont apporté leur soutien.

Faé insiste sur l’importance de l’intégrité et de la collaboration, mettant de côté les distractions externes pour se concentrer sur l’objectif commun. « Il faut retrouver ce groupe compact et soudé. Disons-nous les choses comme des adultes et travaillons ensemble sans tenir compte de tout ce qui se dit et se passe à l’extérieur », souligne-t-il.

Son approche pragmatique et son leadership ont été les piliers sur lesquels l’équipe a pu se reconstruire. En ralliant les joueurs autour de valeurs communes et en instillant un sentiment d’appartenance, Faé a catalysé la transformation de l’équipe, la menant vers une victoire inattendue et éclatante.

 

What Next?

Recent Articles