02232024Headline:

Can 2023/Volontaires et bénévoles : Les précisions de taille du Cocan

Le Cocan 2023 est en plein dans l’opérationnel. Depuis quelques semaines, le comité piloté par François Albert Amichia organise régulièrement un point-presse, pour situer l’opinion sur les avancés des préparatifs de la fête.

A 41 jours du coup d’envoi de la Can 2023, la deuxième rencontre hebdomadaire qui a eu lieu dans un hôtel à Cocody aura permis chef de projet volontaire du Cocan, Oumar Sacko et le directeur général de l’office du service civique, Mamadou Touré, d’éclairer le rôle des volontaires, ainsi que celui que va jouer les bénévoles que le ministère de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique compte mobiliser pendant l’événement.

Patron du programme volontaires du Cocan 2023, Oumar Sacko a précisé que 10.000 volontaires étaient espérés pour aider les 11 commissions de l’organisation dont 9 techniques.

« Ils sont issus des villes hôtes. Nos missions ont consisté à faire des recrutements sur place. Les différentes commissions nous ont donné le nombre de personnes qu’ils ont besoins. Nous avons 2500 stadiers, 6141 volontaires et plus de 1345 du corps médical. A Yamoussoukro où le stade compte sept entrées, on risque d’avoir moins de volontaires qu’à San Pedro où il y en a neuf. C’est en fonction du nombre de place dans un stade qu’ont affecté les volontaires. Un volontaire pour 100 personnes », a-t-il indiqué.

Selon Oumar Saccko, le dispositif a été huilé lors de la Ligue des champions féminine de la Caf qui s’est déroulée du 6 au 19 novembre dernier en Côte d’Ivoire, notamment à San Pedro et à Korhogo.

« Ces matches nous ont permis de mettre en situation réelle les volontaires sans oublier. Nos formations continuent et les volontaires ont été appelés pour leur affectation définitive. Le 15 décembre 2023, il y’aura une autre formation », a-t-il annoncé.

Mais à côté des volontaires qui sont officiellement reconnus par la Caf, le ministère de la Promotion de la jeunesse a décidé de recruter d’autres personnes qu’ils appellent des bénévoles. Le ministère a informé le Cocan qui n’y a pas vu d’inconvénient. Sauf que ces 20 000 bénévoles vont mener des actions à portées civiques.

« Le gouvernement a estimé qu’à côté de la Caf, qu’il puisse accompagner la Can avec des bénévoles. Il faut avoir entre 16 et 40, résider dans la région ou le chef région, être libre, s’engager gracieusement », a expliqué, à son tour, M. Touré de l’office du service civique national.

Contrairement aux volontaires qui font partie du cahier de charges de la compétition, les bénévoles inventés par la Côte d’Ivoire ne seront pas dans les stades.

« Ils s’occuperont de tout ce qui porte sur la salubrité, des actions à portée civique. Nous ne souhaitons pas que nos villes portent des visages pas reluisants lors de la Can », indiqué Mamadou Touré, qui pourrait également leur donner des tickets d’entrée au stade pour remplir les stades.

What Next?

Recent Articles