07282017Headline:

Côte d’Ivoire: Didier Drogba fait une grave révélation sur les Éléphants

 Yaya et Drogba

– Didier Drogba « risquait sa vie » s’il ne quittait pas la sélection nationale

« On m’a pris pour un imbécile » (Didier Drogba)

Une révélation qui va faire froid dans le dos et faire beaucoup de bruits dans une Côte-d’Ivoire encore divisée par la politique de rattrapage ethnique du régime Ouattara ! Didier Drogba risquait sa vie s’il s’entêtait à poursuivre sa carrière internationale avec les Éléphants. Cette révélation de taille est faite par la star internationale dans une interview accordée à l’émission Talents d’Afrique de Canal Plus, diffusée lundi 1er juin 2015.

De notre correspondant à Abidjan

Didier Drogba n’a pas eu d’autre choix que de mettre un terme à sa carrière internationale. Le manque de confiance, avancé comme argument, n’était qu’un euphémisme. En réalité, il n’était plus le bienvenu en équipe nationale et la meilleure manière de l’en éloigner était de s’en prendre à son ego par le mépris. « C’est juste à cause du manque de respect, le fait de m’avoir pris pour un imbécile. C’est ce qui m’a poussé à prendre cette décision. Je n’ai jamais voulu m’exprimer sur ce sujet jusqu’à présent et je n’entrerai pas dans les détails. Mais quand je disais qu’on ne me faisait plus confiance c’est parce qu’à un moment, on m’a pris pour un imbécile, tout simplement », a-t-il confié à l’équipe de Talents d’Afrique sur Canal+.

Mais il n’y avait pas que ce fait. L’ex capitaine des Eléphants craignait surtout pour sa vie. « Je ne peux pas aller à une compétition et avoir peur pour moi. Je ne peux aller à une compétition pour que derrière ma famille soit anxieuse. Et je ne peux pas donner le meilleur de moi si je ne suis pas le bienvenu. Et je n’étais pas le bienvenu. Alors pourquoi forcer ? C’est vrai, le coach (Hervé Renard, ndlr) me voulait, mais tout le monde n’était pas d’accord avec lui », a-t-il laissé entendre.

« Je n’avais pas abandonné la nation »

L’on comprend alors davantage l’inflexibilité du joueur de 37 ans face à toutes les tentatives d’Hervé Renard pour le faire revenir en sélection. « Il a forcé, il m’a dit que c’était quand même mon pays, c’est quand même la Côte d’Ivoire. On ne peut dire non comme cela, on ne peut pas abandonner sa nation. J’en ai parlé au cercle du Chef de l’Etat. Mais après, je me suis dit que je n’avais pas abandonné la nation. J’ai porté pendant dix ans les couleurs nationales et j’ai fait ce que j’avais à faire. J’ai apporté ma contribution, ma petite pierre au rayonnement de la Côte d’Ivoire au plan sportif. Maintenant aux autres de prendre le relais. Moi j’ai fait ce que j’avais à faire », a-t-il expliqué.

En dépit de tout, l’amour de Drogba pour son pays est resté intact et son cœur battait pour les Eléphants lors de la CAN 2015 en Guinée Equatoriale. « Je l’ai vécu en tant qu’Ivoirien. Parce que je suis Ivoirien avant tout. Et quand on était mené au début des tirs au but, je ne me sentais pas bien. J’avais de mauvais souvenirs qui me revenaient en tête. Dieu merci le vent a tourné et nous avons gagné. J’étais vraiment content parce que mon pays en avait vraiment besoin. Mais je ne regrette en rien ma décision », a-t-il nuancé.

GFM
Senxibar.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment