10202017Headline:

Côte d’Ivoire: Sidy Diallo traduit en justice : Ce qu’il a fait !

sidy diallo

A l’approche de l’assemblée générale ordinaire de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), qui se tiendra le 21 Novembre prochain, les choses ne semblent pas bien se passer pour le président Sidy Diallo. Il convient même de dire que le pire arrive…

En effet, le fait est que certains clubs, qui dénoncent la forclusion du mandat du comité exécutif de la Fédération ivoirienne de football (Fif), prévoient de saisir la justice ivoirienne pour l’annulation de deux assemblées générales programmée le 21 novembre prochain à Yamoussoukro.

Pour cause, ils ont décidé d’aller jusqu’au bout pour faire face à ce qu’ils qualifient de violation flagrante des statuts qui régissent la Fif par Sidy Diallo.

Selon une source proche des frondeurs (Koné Cheick Oumar, Eric Monnet et Dao Mamadou) des clubs significatifs ont décidé de traduire à nouveau le président du comité exécutif de la Fif devant le tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau. Le grief reste toujours la forclusion du mandat dudit comité et surtout le fait que la Fif forclose à leurs yeux, programme une assemblée générale ordinaire “illégale” le 21 novembre 2015. La 5ème pour un mandat de quatre ans qui doit organiser normalement quatre Ago.

Auréolés du soutien affiché de Salif Bictogo qui estime par ailleurs que la Fif a fait du faux en programmant une AG ordinaire le 21 novembre 2015, Eric Monnet, l’ex-manager des Éléphants, qui a décidé de couler Sidy Diallo et ses compagnons candidats déclarés à la présidence de la Fif, ont instruit leur avocat pour traduire Sidy Diallo devant la justice. “C’est maintenant que la justice va le frapper. Avant de parler de football, la fédération est d’abord une association qui est régie par les lois ivoiriennes. Pour parler d’AG ordinaire, Sidy Diallo devait saisir la justice avant de pondre un communiqué. Il a été pris la main dans le sac, parce que seule l’AG extraordinaire était au programme le 21 novembre 2015. Mais il a trouvé une parade pour programmer une Ago en modifiant les statuts 34 et 35″, précise un proche d’un candidat déclaré. Pour cette seconde tentative devant les tribunaux ordinaires, les clubs frondeurs qui livrent une bataille acharnée contre le comité exécutif de la Fif depuis septembre 2015 n’ont pas le soutien d’Eugène Diomandé, président du Sewé Sport de San Pedro. Ce dernier estime que la justice ne pourra pas freiner Sidy Diallo et que c’est la mobilisation de tous les clubs qui est la voie idéale pour dénouer la crise.

Toutefois, l’objectif des plaignants reste le même : faire annuler la rencontre du 21 novembre prochain à Yamoussoukro. En attendant, à la Maison de verre, l’on travaille à la reprise de la saison 2015-2016 dont le tirage au sort de la Ligue 1 aura lieu ce mercredi. ” C’est parce qu’ils ont peur d’être mis en minorité le jour de l’AG le 21 novembre qu’ils songent à faire annuler la rencontre. On les regarde. Sinon, lorsqu’on a des soutiens, on vient à l’AG pour confondre ceux qui font du faux. Ils ont déjà été déboutés au tribunal”, a confié un membre du comité exécutif à propos de l’action judiciaire en préparation.

Pour ce proche de Sidy Diallo, il serait suicidaire qu’une autre action soit intentée, au moment tout le monde prépare la saison à venir. Mais qu’en sera-t-il véritablement?

Thaëïl’D.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment