12032022Headline:

Coupe de France. Stéphane Moulin : “Je ne comprends pas pourquoi on a supprimé la prolongation”

Si Stéphane Moulin veut à nouveau vivre un match épique pendant 120 minutes, il lui faudra se qualifier pour la finale de la Coupe de France. Il n’y a qu’au Stade de France, au bout de l’épreuve, que les deux équipes protagonistes pourront imaginer se départager à l’issue d’un temps additionnel de deux fois quinze minutes. Depuis la saison 2020-2021, la prolongation a disparu de la Coupe de France.

Coupe de France. Cinq dates qui ont marqué le SM Caen au 21ème siècle
L’entraîneur du Stade Malherbe Caen n’y voit pas une façon de reposer des corps potentiellement endoloris. Pour lui, la décision prise par la Fédération française de football à l’été 2020 n’avait pas lieu d’être. « Je ne vois pas très bien où on veut aller, expose Stéphane Moulin. J’avais bien compris qu’on avait enlevé la prolongation en raison du Covid. En Coupe de la Ligue (aujourd’hui disparue, ndlr), elle avait été supprimée pour la fatigue engendrée par les matchs en semaine. Quand on joue le week-end comme ça, je ne comprends pas. »

Un règlement défavorable aux gros ?
Aux yeux du technicien caennais, victime de cette réforme la saison dernière contre Dinan (Caen avait été éliminé aux tirs au but, ndlr), c’est l’histoire de la mythique compétition qui est abîmée par ce virage.

En prolongation, il y a des émotions différentes, que vous soyez le petit ou que vous soyez le gros. Chaque équipe est tout près de quelque chose, tout près de passer ou tout près de se faire éliminer. C’est magnifique !

Stéphane Moulin
Stéphane Moulin, qui a connu ce statut de « petit » durant sa carrière de joueur, y voit une compétition « galvaudée ». Pour lui, le changement de règlement est défavorable aux équipes hiérarchiquement supérieures. « Les équipes inférieures jouent le match nul. Avant, on pouvait espérer faire en 120 minutes la différence qui n’avait pas été faite en 90 minutes. Maintenant, vous n’avez même plus cette possibilité-là. »

À lire aussi

Coupe de France (7e tour) : Choc à Marville demain soir, les Diables Noirs de l’US Saint-Malo à l’épreuve de Caen (L2)
« Qu’on nous donne des bonnes raisons »
L’entraîneur malherbiste goûte peu au changement. « Ou alors, il faut qu’on nous donne des bonnes raisons de changer les règles. On a l’impression que cette Coupe de France est tellement attrayante qu’il faudrait trouver quelque chose pour la rendre moins attrayante. Je ne comprends pas. » Heureusement, la Coupe de France reste à part dans le cœur de tous les footballeurs. « Elle procure des sensations exceptionnelles. » Même sans prolongation.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Sport à Caen dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles