09222018Headline:

Crise à la FIF: Roger Ouegnin (Asec) se déchaîne et qualifie la gestion de Sidy Diallo (FIF)

Me Roger Ouegnin veut faire partir Augustin Sidy Diallo de la FIF pour sa gestion qu’il qualifie de macabre
Au cours de la réunion du GX, tenue, le samedi 23 juin 2018, à la Nouvelle Pergola, le président du Conseil d’administration de l’Asec Mimosas, Me Roger Ouegnin, s’est appesanti sur la gestion du président de la FIF, Augustin Sidy Diallo, qu’il a qualifiée de macabre.

Le président du Conseil d’administration de l’Asec Mimosas, Me Roger Ouegnin, est décidé à faire partir Augustin Sidy Diallo et son équipe de la Fédération ivoirienne de football (FIF). Il leur reproche leur « gestion macabre » du football ivoirien. « Ils pensent qu’ils sont appuyés par les pouvoirs publics. Ils pensent qu’ils sont intouchables. Et comme ça s’est toujours passé comme ça, ils continuent. Ils ont des parrains. Comment comprendre que l’Etat de Côte d’Ivoire débloque autant d’argent et ne demande pas ensuite les pièces justificatives de l’utilisation. Donc on débloque 4 milliards 500 comme ça cadeau. Mais je peux vous assurer qu’ils ont demandé, mais à un moment donné, l’opération se bloque, on ne sait pas pourquoi ça ne peut pas aller plus loin. Mais nous, c’est l’argent du football que nous devons défendre parce que cet argent du football nous appartient tous. La Fédération n’est pas un club, c’est nous tous », a dit le PCA de l’Asec Mimosas.

« Ils ont arrêté avec la société ABS parce qu’ils doivent de l’argent aujourd’hui »

Me Roger Ouegnin a fait des révélations sur cette « gestion macabre. « Ils ont créé des sociétés : FIF Pro. Vous savez ce que c’est FIF Pro ? FIF Production, c’est une SARL créée par le comité actuel. Ils vous ont déjà demandé l’autorisation avant de créer cette société ? Ils ne vous ont pas demandé, mais c’est une société d’argent. C’est cette société qui a négocié avec Canal. Et vous n’êtes pas dedans, vous ne savez pas ce qui se passe. Il y a de l’argent qui circule dans cette société. La société ABS s’est fait rouler, c’est pour ça qu’ils ont arrêté avec la société ABS à qui ils doivent de l’argent aujourd’hui. Et cette société a témoigné, elle nous a donné des documents. Quand les auditeurs sont venus, à la FIF, ils n’ont pas été reçus, mais ils ont fait leur travail autour. Il ne faut pas penser que l’audit ne s’est pas fait. Ils avaient des documents, ils ont travaillé. Tous ceux qui étaient mentionnés, ils sont repartis avec des éléments. Ces gens-là, les auditeurs, ne pensez pas que c’est le petit premier vice-président (Sory Diabaté : ndlr), ou bien le DEX (Jean Baptiste Sam Etiassé : ndlr) ou bien le responsable du football amateur qui est devenu le DEX bis. Vous croyez que ce sont ces gens-là qui vont venir et dire à l’auditeur qu’on ne vous reçoit pas. Mais l’auditeur n’a rien à faire, vous êtes des petits. Il n’a rien à faire avec eux. Vous ne les recevez pas, on a suffisamment d’éléments, ils ont travaillé. », a rassuré Roger Ouegnin.

Satisfait de la mobilisation et de la détermination des membres du GX, la coalition des présidents de clubs, décidés à faire partir Augustin Sidy Diallo, le PCA de l’Asec Mimosas a fait la déclaration suivante : « Si nous prenons des résolutions, ça ne va pas être facile. Moi, déjà, je voudrais dire que je suis ému, ému. Parce que pour la première fois, depuis qu’on joue au football en Côte d’Ivoire, des dirigeants de club se sont réunis et ont décidé d’attaquer une gestion macabre. Non, j’utilise le terme à bon escient : macabre. L’action a démarré petitement depuis novembre. Nous sommes au mois de juin. Cela fait à peu près, 7, 8 mois. D’ordinaire, le noyau dur qui se constituait tout de suite était disloqué. Or si vous regardez, depuis plusieurs mois, le même noyau dur se cristallise. Il tient le coup, malgré le fait qu’ils n’ont pas versé encore la totalité des subventions, les compétitions sont terminées. Malgré le fait que vous recevez des menaces, vous êtes restés solidaires. Je vous remercie. En ce qui vous concerne, je vous demande de m’excuser parce qu’à un moment, je vous ai traités de petits. J’ai dit la Fédération gère les affaires avec des petits. Et certains m’en ont voulu parce que j’ai dit cela. Et eux (FIF : ndlr) ils en ont profité pour dire voyez, Me Ouegnin vous traite de petits. Il n’a aucune considération pour vous parce qu’il gère l’Asec, c’est facile l’Asec. J’ai été petit. En 89 quand je viens, l’Asec était populaire mais petit, il n’y avait rien… »

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

 

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment