07162018Headline:

Crise dans le football ivoirien: Le GX annonce «la rupture» de ses relations avec la FIF

Le GX regroupant quarante-huit clubs et groupements d’intérêt membres de la fédération ivoirienne de football (FIF) a annoncé, mardi, la « rupture » de ses relations avec l’instance fédérale du football ivoirien estimant ne plus « reconnaître l’autorité » du Président Sidy Diallo « dès la fin de toutes les compétitions nationales organisées par la FIF notamment la D3 et la Coupe nationale ».

 

C’est le Président de la conférence des présidents et porte-parole de cette coalition, Armand Gohourou qui l’a annoncé dans une conférence de presse, à quatre jours de l’Assemblée générale ordinaire convoquée par la FIF à Yamoussoukro.

« Nous avions décidé d’aller à l’AGO de la FIF parce que nous avions pensé qu’elle respecterait nos textes. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Nous avons constaté que dans le dossier de convocation qu’elle a remis aux clubs, elle a omis volontairement le rapport d’audit interne et celui du Commissaire au Compte », a expliqué Armand Gohourou.

Selon lui, cette pratique est « contraire à l’article 34 des textes » qui régissent la fédération ivoirienne de football.

« Et malgré le courrier que nous lui avons adressé pour réclamer ces différents documents, Sidy Diallo a fait la sourde oreille. Jusqu’à ce jour, il ne nous a pas répondu », a-t-il dénoncé, ajoutant, pour ce faire, « nous avons décidé de ne pas aller à ce rendez-vous de Yamoussoukro ».

L’autre raison qui fonde la décision du GX de «boycotter» le président Sidy Diallo et son Comité Exécutif est, a poursuivi M. Gohourou entouré de plusieurs dirigeants de clubs, « la mauvaise foi manifestée par la FIF en refusant d’ouvrir ses portes récemment à la Commission d’audit de la FIFA ».

« Nous dénonçons, également, cette attitude qui n’honore pas le football ivoirien. Nous refusons de cautionner la mascarade de Yamoussoukro », a-t-il indiqué.

Cependant, le GX a décidé d’organiser, à Abidjan, « une grande réunion de tous nos membres ce même samedi 23 juin, à la même heure que celle de Yamoussoukro », a révélé le président Armand Gohourou.

“Nous avons écrit officiellement à la FIF pour lui faire savoir que nous ne répondrons pas à sa convocation. De même, nous avons informé la FIFA de cette nouvelle situation” a dit Armand Gohourou, concluant que « de grandes décisions seront prises à cette réunion pour déterminer la suite du combat ».

Depuis l’élimination de l’équipe nationale de football, les Eléphants, en novembre par le Maroc à Abidjan pour le mondial russe, une crise secoue le football ivoirien.

 

 

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment