09252018Headline:

Cristiano Ronaldo condamné à deux ans de prison et une amende de près de 13 milliards F Cfa; Les raisons…

Engagé dans une procédure judiciaire pour évasion fiscale, Cristiano Ronaldo a conclu un accord, le condamnant à deux ans de prison et une amende de 18,8 millions d’euros soit près de 13 milliards F Cfa, a révélé la presse espagnole.

Poursuivi pour évasion fiscale, Cristiano Ronaldo a accepté de payer de 18,8 millions d’euros au fisc espagnol afin de mettre fin à ses poursuites dans le cadre d’un pré-accord. Le footballeur dont le pays débute son premier match de la coupe du monde ce vendredi soir face à l’Espagne referme ainsi ce long épisode judiciaire qui a mis au jour ses dettes au fisc espagnol via les Football Leaks.

À lire cet article : DJ Arafat condamné ce vendredi à 12 mois de prison ferme assorti de 20 millions F Cfa de dommages : Un mandat d’arrêt immédiatement lancé contre lui

Ce vendredi, le média El Mundo affirme que la procédure judiciaire entamée par le fisc à l’encontre de la star du Real Madrid touche à sa fin. Ce dernier, accusé d’avoir détourné par le biais d’un paradis fiscal 14,7 millions d’euros, aurait accepté la sanction suivante: deux ans de prison et une amende de 18,8 millions d’euros.

Mis en examen en juillet 2017 pour fraude fiscale et soupçonné d’avoir soustrait 14,7 millions d’euros à l’impôt, CR7 avait proposé de payer cette somme après avoir accepté de reconnaître les quatre infractions qui lui sont reprochées (six mois de prison pour chacune d’entre elles). Toujours selon El Mundo, il devra régler 5,7 millions d’euros, le reste sera versé sous forme d’amendes et intérêts afin d’atteindre les 18,8 millions requis. Toutefois, le vainqueur de la Champions’league a obtenu à ce que ces deux années de prison soient converties en amende et que cette sanction soit délivrée sous forme de sursis.

Lire aussi : DJ Arafat jugé ce vendredi : 12 mois de prison ferme et 50 millions F Cfa requis par le Procureur, une dizaine de plaintes en attente

Cristiano Ronaldo était visé par une enquête pour des irrégularités présumées liées à l’imposition de ses droits d’image perçus entre 2011 et 2014.

 

 

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment