07062020Headline:

De retour dans son club; Voici ce que Copa barry revèle

copa penalty

Héros de la victoire finale de la Côte d’Ivoire en Coupe d’Afrique des Nations, Barry Boubacar Copa, le gardien de Lokeren, est revenu vendredi au Daknam sur le succès des Eléphants dans cette CAN 2015.

“Ce n’est qu’une fois arrivé à Abidjan que j’ai réalisé. Ce que j’y ai vu était incroyable. Il y avait la fête dans les rues et nous avons été reçus par le président. Je n’ai pas dormi pendant trois nuits. Je ne suis pas le héros de la Côte d’Ivoire. Le héros, c’est le peuple. J’ai juste fait ce que je devais faire. Je n’ai pensé à rien avant de tirer le penalty. J’ai choisi un coin et j’ai tiré. Et j’ai directement pensé à ma mère, à qui j’ai rendu hommage après la finale”, déclare Barry Boubacar Copa.

Copa n’était pas titulaire à la CAN. Il n’a joué que la finale à la suite de la blessure du titulaire, Sylvain Gbohouo. “Nous avons remporté la Coupe collectivement, avec un noyau de 23 joueurs. Tout le monde était important. Je n’ai appris ma titularisation que trois heures avant la finale. Dès que je l’ai appris, j’ai commencé à prier pour que tout se passe bien. Ce n’était pas un beau match mais cela ne fait rien. En finale, seule la victoire compte. J’ai souffert de crampes en finale. Je manquais de rythme et il faisait très chaud. Cela a été mieux après m’être fait masser, mais j’ai de nouveau eu mal juste avant le dernier penalty. Cela a déstabilisé mon adversaire. J’ai été soulagé quand mon ballon est entré dans le but. Puis la fête a commencé”, selon Copa.

La fête finie, c’est maintenant le retour au Pays de Waes et à la Jupiler Pro League. “Je sors d’une semaine intense. C’est grâce à Lokeren que j’ai pu jouer la finale de la CAN. Je suis fier de porter les couleurs de Lokeren et bien sûr de la Côte d’Ivoire”, ajoute le gardien du Sporting waeslandien.

Source Autre Source

Comments

comments

What Next?

Related Articles