07262017Headline:

Des dirigeants de la FIFA arrêtés pour corruption à Zurich à la demande des États-Unis

blatter fifa

Des dirigeants de la FIFA arrêtés dans une enquête pour corruption

Des responsables de la FIFA ont été arrêtés à Zurich pour des affaires de corruption présumée. Ils pourraient être extradés vers les Etats-Unis, où l’enquête a été ouverte. Selon le New York Times, l’enquête porterait sur les 20 dernières années et les charges concerneraient l’attribution de certaines Coupes du monde et des contrats de droits TV.

Nouvelle affaire en cours pour la FIFA. Mercredi matin, les autorités suisses ont arrêté plusieurs cadres de l’instance du football mondial, réunis à Zurich pour leur assemblée annuelle. Selon les médias américains, six personnes ont été interpellées dans leur chambre d’hôtel pour leur implication supposée dans une affaire de corruption concernant les procédures d’attributions de droits télévisés et de désignation des pays hôtes pour les Coupes du monde au cours des deux dernières décennies. .

La justice américaine a confirmé l’interpellation de quatorze personnes au total, dont neuf membres de la FIFA. Les présidents de la Concacaf (Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes) et de la Conmebol (Confédération sud-américaine de football) font partie de cette liste. Les cinq autres personnes citées sont des responsables en marketing sportif.

Les 9 membres de la FIFA impliqués

Jeffrey Webb Président de la Concacaf
Jack Warner Ex-président de la Concacaf
Costas Takkas Attaché du président de la Concacaf
Nicolas Leoz Ex-président de la Conmebol
Eugenio Figueredo Ex-président de la Conmebol
Eduardo Li Président de la Fédération du Costa Rica
Julio Rocha Président de la Fédération du Nicaragua
Rafael Esquivel Président de la Fédération du Vénézuela
José Maria Marin Président de la Confédération brésilienne de football

Des pots-de-vin et des commissions du débuts des années 90 à ce jour

L’ordre d’arrestation se fonde sur une demande des autorités américaines, a expliqué l’Office fédéral de la justice suisse dans un communiqué. Le parquet du district Est de New York enquête sur ces personnes qu’il soupçonne d’avoir accepté des pots-de-vin et des commissions du début des années 90 à ce jour. Des représentants des médias et du marketing sportif seraient impliqués dans des versements à de hauts fonctionnaires d’organisations footballistiques en échange de droits médiatiques et de droits marketing et de sponsoring de compétitions organisées aux Etats-Unis et en Amérique du Sud.”

Sepp Blatter n’est “pas impliqué” annonce la FIFA

Le montant des dessous de table auxquels s’intéresse la justice américaine s’élèverait à plusieurs millions d’euros selon l’OFJ. Les six personnes interpellées mercredi seront entendues dans la journée par les autorités suisses avant d’être extradées aux Etats-Unis, puisque “l’entente relative à ces actes aurait été conclue aux Etats-Unis“. Selon la BBC, le procureur général des États-Unis et le FBI doivent tenir une conférence de presse dans l’après-midi pour revenir sur l’affaire.

La FIFA, elle, veut “clarifier la situation” avant de s’exprimer sur ce dossier. Une conférence de presse est prévue à midi. Le directeur de la communication de l’institution, Walter de Gregorio, a néanmoins souligné que le président Sepp Blatter “ne faisait pas partie des cadres arrêtés” et qu’il “n’est pas impliqué dans cette affaire“. Le conseil annuel de la FIFA doit aboutir vendredi sur l’élection du président de l’instance. Sepp Blatter est candidat pour un cinquième mandat et sera opposé à son vice-président, le prince de Jordanie Ali bin al-Hussein.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment