09242020Headline:

Didier Zokora : voici la condition de son retour en selection

zokora didier

Le Challenge Didier Zokora a pour objectif de détecter de jeunes talents qui seront perfectionnés dans une Académie que je compte mettre sur pied. Elle s’appellera Académie Zokora. Les trois ou quatre meilleurs de chaque édition intègreront l’Académie. Nous nous mettrons en contact avec plusieurs clubs européens dont Séville, Tottenham ou même le Real Madrid pour suivre la progression de ces jeunes qui auront la possibilité d’y avoir des stages et pourquoi pas, intégrer ces grands clubs. L’objectif est de transmettre ce que nous avons appris, et de permettre à d’autres jeunes de vivre ce que nous avons vécu.

Avez-vous déjà discuté de ce projet avec les clubs que vous avez mentionné ?

J’en ai déjà discuté avec certains clubs européens dont Séville et également à quelques dirigeants en France. Nous sommes à nos débuts mais nous avons de grands projets pour les jeunes ivoiriens qui aiment le football.

Vous avez, à l’occasion, annoncé votre retraite internationale. Plusieurs semaines après, pensez-vous toujours que c’était le bon moment ?

Je crois avoir joué ma partition. Et après avoir mis 15 ans de ma carrière au service de mon pays, j’estime que c’est le moment de céder la place aux plus jeunes pour leur permettre d’éclore. Moi j’ai débuté à 19 ans en sélection nationale. Il faut permettre aux plus jeunes d’entrer petit à petit dans le bain pour leur permettre d’être aguerris demain.

Votre départ des Eléphants de Côte d’Ivoire est-il lié à celui de Didier Drogba qui a également annoncé, avant vous, sa retraite internationale ?

Mon départ n’est pas lié au sien. Chacun assume ses actes. Il sait pourquoi il a arrêté la sélection, moi aussi j’ai mes raisons. Je ne vais ni le juger, ni commenter sa décision.

Vous étiez dans les tribunes lors de la rencontre face à la Sierra Leone et vous sembliez fier de la défense ivoirienne. Etait-ce la même fierté après la débâcle de Yaoundé ? Vous n’avez pas eu envie de revenir dans cette défense ?

Oui j’étais dans les tribunes lors du matche face à la Sierra Leone. Et je répète que j’ai apprécié plusieurs jeunes tels que Frank Kessié, en qui je me reconnais un peu, Serge Aurier qui a du cœur, Gervinho… et les autres. Après, pour le Cameroun, c’est un match de football. Il ne faut pas oublier que nous avons aussi connu des défaites, il ne faut pas les brûler déjà. Il faut plutôt leur laisser le temps de trouver les automatismes. Mais pour cela, il faut du temps et de la patience. Rien n’est encore perdu, on garde nos chances de qualification pour la CAN 2015.

Vous avez reçu des appels pour vous faire revenir sur votre décision. A présent, si le Président de la République vous demandait de reconsidérer votre position, quel serait votre réponse ?

(Rire) Cette retraite internationale, j’estime que c’est le moment de la prendre. Maintenant, c’est vrai que j’ai reçu plusieurs appels de la part de certaines personnalités du pays. Après, si le Président de la République me dit : « Tu dois jouer pour ton pays », je crois que se serait un peu compliqué (rire), et je n’aurai certainement pas le choix.

Si vous avez décidé de partir, l’image de votre désertion du regroupement des Eléphants reste gravée dans la tête de plusieurs observateurs. Que s’est-il réellement passé ? Etait-ce pour l’éternel problème de brassard ? (Ndlr : Didier Zokora a quitté dans la nuit du 4 au 5 septembre 2013 la sélection à 48 heures du match Côte d’Ivoire-Maroc, comptant pour les éliminatoires du mondial 2014 au Brésil)

Un joueur c’est une icône, une référence. Mais un joueur reste un être humain qui a des sentiments. Je ne veux pas aborder le problème de brassard, mais je crois qu’à cette époque, il y a eu un manque de communication entre les dirigeants et les joueurs présents. J’avais été désigné capitaine. Et c’est avec ce statut que nous avons fait tous les matches éliminatoires. Avant le matche à Abidjan face au Maroc, on me dit monsieur mets toi sur la touche sans autre forme de procès. A ce moment mon instinct a pris le pas sur ma raison. J’ai présenté mes excuses à tout le groupe et je crois que c’est à présent du passé.
Propos recueillis par Patrick GUITEY

sportivoire.ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles