09192020Headline:

Eléphants: Hervé Renard dit non à Zokora ! Les raisons

maest

Hervé Renard refuse d’intégrer Didier Zokora dans son effectif. Un refus à l’apparence d’une sanction pour l’ancien pensionnaire de Trabzonspor qui s’est spécialisé par ses revirements de position ces derniers jours.
De notre correspondant à Abidjan

Après avoir décliné la convocation de Hervé Renard via un communiqué, Didier Zokora, contre toute attente, le défenseur d’Akhisar a fait volte-face en décidant de rejoindre la sélection le jeudi dernier. Si ce retour était assez tardif pour que ’Maestro’ soit aligné vendredi contre la Sierra Leone, les aficionados ivoiriens l’attendaient déjà face au Cameroun le 19 novembre prochain.

Mais à leur grand dam, ils ne verront pas la silhouette de Zokora au cœur de la défense des Éléphants. Ainsi en a décidé le manager des Pachydermes qui entend faire prévaloir la discipline au sein de son groupe. “Le dernier délai pour le regroupement était prévu pour le lundi (10 novembre, ndlr)”, a lâché Renard à l’évocation du cas Zokora en conférence d’après match.

En clair, le technicien français ne veut plus des services de l’ancien académicien. Et pourtant selon des sources bien introduites, l’ancien sévillan est revenu sur sa décision de ne plus floquer la tunique orange-blanc-vert à la suite d’un lobbying exercé par les plus hautes autorités ivoiriennes. Mais comme l’a clairement signifié Renard dès sa nomination à la tête de l’équipe fanion, il préfère “mourir avec ses idées que de vivre avec celles des autres.” Ce n’est donc pas sur le cas Zokora qu’il dérogera à ses principes, quels que soient les errements défensifs de son équipe.

La seule chose qui l’importe en ce moment, c’est de “se remettre au travail, se concentrer encore plus pour le Cameroun qui va être un match très difficile.” Pour autant, l’ancien coach de la Zambie ne refuse pas de se délecter de la large victoire contre la Sierra Leone (5-1). “Il était impératif de gagner ce match pour garder nos chances de se qualifier avant mercredi face au Cameroun, il ne fallait pas manquer cette marche. On ne l’a pas bien prise en première période, mais en seconde, on s’est rendu le match beaucoup plus facile”, s’est-il réjoui.

AFRIK

Comments

comments

What Next?

Related Articles