03282020Headline:

Fédération Ivoirienne de Football: fin de mandat, Sidy Diallo et Sory Diabaté à couteaux tirés

Le bel attelage formé de Sidy Diallo et Sory Diabaté au sommet du football ivoirien, a pris du plomb dans l’aile. Les deux plus hauts responsables du ballon rond vivent en tout cas une période de grosses turbulences qui devrait avoir raison de leurs relations. Depuis le jeudi dernier et la réunion du Comité exécutif tenue tard dans la nuit au siège de la Fédération Ivoirienne de Football à Treichville, de grosses dissensions sont apparues entre le numéro 1 et le numéro 2 de l’instance fédérale. Cette réunion, convoquée par Sidy Diallo, a (définitivement) jeté un coup de froid dans les rapports des deux dirigeants. Si on n’a toujours pas entendu des éclats de vaisselles cassées, cela ne saurait tarder. Car la guerre est ouverte entre les deux hommes.

Fédération Ivoirienne de Football : « C’était une réunion convoquée par Sidy Diallo pour humilier Sory Diabaté »

Lors de cette désormais fameuse réunion, qui marquera à jamais un tournant décisif dans les relations entre Sidy Diallo et Sory Diabaté, les choses se sont très mal passées pour le second. « C’était une réunion surréaliste, nous raconte un des 14 participants de la rencontre. J’ai eu l’impression que c’était une réunion convoquée spécialement pour humilier le président Sory Diabaté. Il (Sory Diabaté) en a pris tellement, qu’il n’a pas terminé la réunion ». La surprenante décision prise de limoger le sélectionneur Ibrahim Kamara ce jour-là, participe de l’entreprise de fragilisation de Sory Diabaté. « Tout le monde sait les rapports entre Sory Diabaté et Kamara Ibrahim. ASD (Augustin Sidy Diallo) a décidé de limoger celui-ci pour montrer à Sory Diabaté qu’il n’a plus aucun pouvoir à la fédération. Sinon, on ne limoge pas un sélectionneur par temps calme et, qui plus est, à un mois de deux échéances très importantes dans la vie de notre sélection, par un vote que je qualifierai de défiance à un dirigeant », martèle sans concession notre source.

Sidy Diallo n’est pas pour la candidature de Sory Diabaté à la présidence de la FIF
L’autre fait majeur qui a marqué la fin de l’idylle entre Sidy Diallo et Sory Diabaté, est le refus du premier cité à adouber le second comme le candidat officiel du Comité exécutif à la prochaine élection du président de la FIF. « Alors qu’on s’attendait à ce que Sidy Diallo nous invite à soutenir et à faire bloc autour de Sory Diabaté, le président a plutôt invité les membres du Comex désireux d’être candidat, à se faire enregistrer auprès de Dehoulé Omer (le président de la Ligue de football amateur). Pourtant, on sait tous les ambitions de Sory ! », raconte encore notre interlocuteur. Cet acte de Sidy Diallo est perçu comme une trahison dans le camp et parmi les proches de Sory Diabaté. Ancien footballeur rompu aux tâches administratives et fin connaisseur des arcanes du football mondial, l’actuel numéro 2 de la FIF était légitimement perçu comme le futur successeur de Sidy Diallo pour lequel il a pris beaucoup de coups ces deux dernières années. « Avec l’avènement du GX, Sory Diabaté a été en première ligne, fait savoir un président de club de Ligue 1. C’est lui qui a tenu la maison FIF. Sa grande connaissance des dossiers a mis en échec la tentative de la FIFA de mettre l’administration Sidy au régime sec. Sans Sory, Sidy Diallo serait tombé comme un fruit mûr depuis longtemps. Tu peux ne pas aimer l’homme, mais tu es obligé de reconnaître sa loyauté et les efforts qu’il a déployés pour sauver le soldat Sidy Diallo. Il a pris beaucoup de coups et est devenu l’ennemi de bon nombre de dirigeants du GX, notamment de Roger Ouégnin ».

Sory Diabaté est tenté de rendre sa démission
S’il garde le moral et affiche son légendaire sourire en public, Sory Diabaté a été fortement marqué par cet épisode. L’homme réfléchit assez sérieusement à l’attitude à adopter. Ces derniers jours, le président de la Ligue professionnelle de football a beaucoup cogité et multiplié les entrevues avec ses proches. Profondément touché par l’acte de trahison de Sidy Diallo, il a été à deux doigts de rendre sa démission. Mais il en a été dissuadé par certains de ses proches et des membres du Comex. Qui lui ont demandé de ne pas prendre de décision radicale dans ces moments de tension. Et d’attendre encore. Mais jusqu’à quand ?.

Lire sur actupeople

Comments

comments

What Next?

Recent Articles