07182024Headline:

FIF : toute la vérité sur ce que Drogba a fait pour le football ivoirien

Les actions de Didier Drogba en faveur du football ivoirien font objet de plusieurs interrogations. Sanh Séverin nous fait le point des actions menées par la légende.

Beaucoup de personnes posent la question : qu’est-ce que Drogba a fait pour un tel ou pour un tel, pour le football ivoirien ? Ces préoccupations sont légitimes. Ce qu’il faut savoir, c’est que Drogba ne parle pas forcément de toutes les actions qu’il mène mais elles sont nombreuses.

Concentrons-nous seulement sur quatre toutes petites actions. Numéro 1 : En 2015, au gala de la Fondation Kalou il a payé une paire de magre de Salomon Kalou à 7 millions 500 mille Fcfa. Il a aussi acquis un tableau d’art à 11 millions et payé le poster des Eléphants à un million. L’ancien capitaine des Eléphants a surtout fait don d’une machine de dialyse d’une valeur de 16.375.000 Fcfa soit un total de 35 millions 875 mille Fcfa dépensés en une seule soirée pour aider Bonaventure et Salomon. Numéro 2 : En février 2020, la star ivoirienne a aidé les Nations Unis à engranger 15 milliards de Fcfa pour la promotion du tourisme. Cet argent doit servir à l’Etat de Côte d’Ivoire pour la construction d’hôtels et de complexes hôteliers pour le bien-être de tous. Numéro 3 : Pour la période de #Covid-19, en plus des dons en kits alimentaires et sanitaires à hauteur de plusieurs millions de Fcfa, Drogba a mis à disposition son hôpital à Attécoubé. Construit sur 800 m2, cet hôpital, qu’il a dénommé Laurent Pokou, comprend une salle d’échographie, une protection maternelle et infantile (PMI), une salle de radiographie, un laboratoire ultra-moderne, une pharmacie, des salles d’hospitalisation et d’isolement ainsi que d’autres bureaux. Numéro 4 : Au niveau du football, il a envoyé la Côte d’Ivoire, les Eléphants et les Ivoiriens dans une autre dimension à l’échelle planétaire si bien que grâce à lui, les Ivoiriens sont plus respectés. Les témoignages sont légions à ce sujet concernant celui qui a donné ses premiers Ballons d’Or africains au pays. Il a aussi racheté des parts d’une holding norvégienne par le biais de laquelle il a acquis le WAC, un club de la banlieued’Abidjan, pour 240 millions de Fcfa. Il a fait transférer dans la foulée un des joueurs (Mala Doueugui jean-Marie) dans son propre club, Phoenix Rising, aux Etats Unis. Des autres candidats, un seul a-t-il posé autant d’actes de portée économique et sociale nationale ? La question reste posée,a-t-il confié.

Sapel MONE

What Next?

Recent Articles