11182017Headline:

Finale-Coupe CAF: Le Séwé Sport de San Pedro reçoit Al Ahly ce soir !

sewe sports

Ce samedi 29 novembre, le Séwé Sport de San Pedro reçoit Al Ahly du Caire dans le cadre de la manche aller de la Coupe de la Confédération. Rigo Gervais, le coach du Séwé à sa petite idée pour faire plier l’ogre égyptien.
De notre correspondant à Abidjan

Fondé en 1907, Al Ahly est auréolé de 36 titres de champion d’Egypte, 35 coupes nationales et 8 Ligues des champions. En face, le Séwé Sport, créé en 1977, revendique 3 titres de champion de Côte d’Ivoire et 3 Super Coupe Félix Houphouët-Boigny. Deux équipes aux palmarès très éloignés qui croisent le fer ce samedi au stade Champroux de Marcory (Abidjan).

En dépit de cette différence abyssale qui le sépare du club cairote, l’équipe de San Pedro cultive la confiance et pense avoir le coffre nécessaire pour s’imposer. “Al Ahly ne nous est pas inconnu. Nous nous sommes rencontrés en aller et retour cette saison (en phase de groupes, ndlr). Je crois que c’est assez suffisant pour maîtriser cette formation”, rassure Rigo Gervais.

Pour maîtriser effectivement l’ogre égyptien à Abidjan, le manager du Séwé entend faire bon usage des enseignements tirés lors de la double confrontation en phase de poules. “Lors de notre première confrontation avec cette équipe nous avons été spectateurs. Mais lorsque nous nous sommes mis à jouer, ils ont su qu’il y avait une équipe en face. Samedi, il ne faudra pas les laisser jouer. C’est une équipe mûre, tactiquement outillée et très tranchante devant les buts”, explique-t-il sur sport-ivoire.ci.

“Ne pas chercher des excuses”

Si cette volonté affichée de contester la suprématie de Al Ahly est à saluer, toujours est-il que le club ivoirien, sans compétition depuis deux mois, faute du report du début du championnant, part avec un petit handicap. Qu’à cela ne tienne ! Rigo Gervais refuse une telle excuse pour justifier une éventuelle contre performance face à l’équipe conduite par Juan Carlos Garrido.

“C’est vrai que nous n’avons pas de match de championnat dans les jambes. Mais l’année dernière, notre adversaire n’ en a pas eu besoin pour remporter la Ligue des Champions. Nous ne devons pas nous chercher des excuses”, laisse-t-il entendre avant de confier : “Nous avons eu un tournoi et des matches de préparation. Il y a le rythme mais plus que le rythme il faudra de l’envie pour mes joueurs et de la confiance. Et ils l’ont.”

AFRIK

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment