11192017Headline:

Footbal-Mondial 2018: Hervé Renard « Demain soir, il y aura un grand déçu…»

Le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, a animé une conférence de presse le vendredi 10 novembre 2017, au Stade Houphouet Boigny
Le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, a animé une conférence de presse, le vendredi 10 novembre 2017, au Stade Félix Houphouet Boigny, dans le cadre de la 6ème et dernière journée des éliminatoires du Mondial 2018.

Au cour de la conférence de presse que le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, a animée le vendredi 10 novembre 2017, au Stade Félix Houphouët Boigny, il a dit sa joie de retrouver la Côte d’Ivoire. « Si je vous disais que ne ressentais pas grand-chose, ce serait mentir. Je n’ai pas l’habitude de mentir, c’est avec beaucoup d’émotion, beaucoup d’images exceptionnelles » a-t-il indiqué.

Lire aussi cet article: Hervé Renard va parler enfin à la presse

Selon lui, il abordera ce match avec plaisir parce qu’il est heureux de retrouver les Ivoiriens. « Aborder ce match avec plaisir comme je l’ai dit précédemment. On est heureux d’être là comme je suis heureux de retrouver les Ivoiriens qui m’ont accueilli chaleureusement », a-t-il dit avant de préciser que les Lions de l’Atlas sont dans l’obligation d’obtenir la qualification : « On est dans l’obligation d’obtenir une qualification ». Poursuivant, il a ajouté qu’il y aura des déçus, mais également des heureux. « Demain soir, il y aura un grand déçu et puis toute une nation qui sautera de joie. On l’espère simplement que ce sera nous ».

« C’est à moi de faire tout le travail pour récompenser tous les gens qui ont travaillé autour de moi »

Hervé Renard a aussi présenté les atouts de la sélection marocaine, notamment son collectif. « L’atout majeur du Maroc aujourd’hui, c’est son esprit collectif. On affronte une sélection ivoirienne qui possède énormément de qualité individuelle, on le sait. On connait tous les paramètres du match », a précisé le conférencier qui a dit avoir la chance de connaitre les deux sélections. « J’ai la chance d’avoir la sélection du Maroc, j’ai la chance d’avoir officié ici. Depuis que je suis arrivé au Maroc, ça fait deux ans, on m’a donné tous les moyens nécessaires et possibles qu’un coach puisse avoir. Je remercie le président de la Fédération, je remercie tout mon staff, tous ceux qui travaillent autour de cette équipe, parce qu’il faut le vivre pour savoir que c’est quelque chose d’exceptionnel. L’équation est très simple demain, c’est à moi de faire tout le travail pour récompenser tous les gens qui ont travaillé autour de moi et qui ont fait le maximum ».

Lire aussi cet article: Salomon Kalou: “Hervé Renard et certains cadres d’ici communiquent…”

Certes, l’entraineur à la chemise blanche souhaiterait se qualifier, mais il n’occulte pas les atouts de la Côte d’Ivoire qui possède « Un secteur offensif avec notamment Doumbia, Kalou, Gervinho, Zaha, Gradel, Cornet… ». Il reconnait que « Ce n’est pas mal même s’il y a des absents. C’est comme ça dans tous les secteurs. C’est un pays qui a beaucoup de talents, c’est un véritable pays de football. De toutes les façons, ce n’est pas de notre faute, même s’ils sont absents. On n’y est pour rien. Maintenant, ceux qui sont là, sachez qu’ils sauront répondre présent. A nous de l’être aussi ». Attendons de voir…

Adolphe Angoua

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment