03262019Headline:

Football: Affaire, Joseph Antoine Bell, à fais de grave accusation contre Samuel Eto pour corruption. Quelques heures plus tard, Eto a réagi via les réseaux sociaux…

Joseph Antoine Bell candidat à l’élection du président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a déclaré, le dimanche 9 décembre 2018, au cours de l’émission Arène de Canal 2 International que Samuel Eto’o Fils a tenté de le corrompre pour qu’il retire sa candidature au profit de Seidou Bombo Njoya. Quelques heures plus tard, Eto a réagi via les réseaux sociaux.
L’ancien gardien des Lions Indomptables du Cameroun, Joseph Antoine Bell, a jeté, le dimanche 9 décembre 2018, un pavé dans la marre, lors de l’émission Arène de Canal 2 International. Il a accusé « son fils », Samuel Eto, d’avoir tenté de le corrompre en lui proposant le poste de directeur technique de la sélection avec comme salaire, la somme de 12 millions, afin qu’il retire sa candidature. « Oui, Gilbert Kadji m’a dit qu’il était bien avec Samuel Eto. Quand ça, c’est sorti, il faudrait rappeler que Samuel Eto est mon fils. Donc, je l’ai contacté pour lui dire mais quelle est cette histoire ? Le hasard a voulu qu’il soit ici, il (Samuel Eto : ndlr) était à Yaoundé. Il m’a dit : ‘’Papa, on en parle’’. Il s’est avéré qu’on en parle, ce n’est pas au téléphone. Il était sur place. Donc on s’est bien vu. Il faut que je vous dise. Samuel Eto confirmait la proposition en disant que Yaoundé…, pour moi, Yaoundé ça veut dire l’Etat, que Yaoundé ne souhaitait pas me voir président de la Fécafoot. Donc, voilà pourquoi il fallait que je sois directeur technique. Donc Yaoundé ne voulait pas me voir. Et donc, je lui ai quand même dit que lui-même n’était forcément aimé de tous et que je ne pouvais pas m’arrêter parce que quelqu’un à Yaoundé ne m’aimait pas. Et que Yaoundé, entendu comme je l’entend-là, a les moyens de le faire savoir à qui que ce soit, qu’aller à droite n’est pas bon pour le pays puisque Yaoundé doit agir dans l’intérêt du pays. »

« Samuel Eto ne signe rien »

Et l’ex-gardien des Lions Indomptables de préciser qu’il ne peut pas retirer sa candidature pour faire plaisir à un individu. « Moi, je ne peux pas refuser de me présenter à la présidence de la Fécafoot dans l’intérêt d’un individu. Si quelqu’un me démontre que mon pays ne va pas y gagner, alors je serai d’accord. Il m’a dit que c’était si grave que même ma vie serait menacée…Ce n’est pas ça qui pouvait me faire reculer. Mais comme auparavant, M. Balog m’avait dit que Gilbert Kadji s’est plaint en disant que oui mais, Jojo est compliqué, s’il dit oui, en 48 heures il sera nommé. J’ai donc dit à Samuel que si Yaoundé ne veut pas me voir me présenter, Yaoundé a les moyens, puisque Yaoundé peut me faire nommer même à mon insu et tout le monde verra que Bell a refusé ce qu’on lui a donné. Et si je suis nommé (directeur technique national : ndlr), cela voudrait dire qu’effectivement, Samuel Eto n’a pas de stylo…Donc il ne peut rien signer. Sauf pour ceux qui ne voient pas, mais Samuel Eto ne signe rien. Donc si c’est vrai, le stylo de Yaoundé signera cette nomination qui m’indiquerait que M. Bell n’allez pas là-bas, voici où on veut vous voir. Donc, j’ai dit ok, allez-y. Deux jours, puis trois, puis quatre. Balog existe, demandez-lui. Je l’ai regardé en disant…Et moi, j’avais finalement dit oui, parce que ceux-là comme les Balog croient en tout…Et moi, je savais que ce n’était pas vrai. Si ça avait été vrai, on ne m’aurait pas demandé…C’est du bluff. Tous ceux à qui ce groupe dit que Seidou Mbombo Njoya est le candidat du Cameroun, c’est faux. C’est le même bluff. Si vous vous laissez escroquer, peut-être que vous n’êtes pas à ce niveau. Moi, dans ma vie, j’ai déjà reçu des tas de coups de fil venant de Yaoundé qui m’annoncent que…Si vous n’êtes pas fûté, vous vous faites escroquer. Et si vous vous faites escroquer vous ne pouvez pas demander au chef de l’Etat. » a déclaré Joseph Antoine Bell lors de cette émission.

« Je n’ai pas l’habitude de ce genre de pratiques »

Quelques heures plus tard, Samuel Eto’o a réagi via les réseaux sociaux. « Au cours de l’émission l’Arène sur Canal 2 International ce dimanche 9-12-2018, mon père Joseph Antoine Bell a déclaré que je lui aurais proposé le poste de directeur technique national. Une déclaration qui est infondée et qui me désole car c’est mon père qui a souhaité que je l’aide à décrocher ce poste en faisant même des propositions de salaire. Je n’ai pas l’habitude de ce genre de pratiques, mais je suis obligé de publier l’échange ci-dessous pour rétablir la vérité. »

Selon nos sources, Samuel Eto’o roulerait pour le candidat Seidou Mbombo Njoya, fils du roi des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment