10172018Headline:

Football: Le président du Bayern Munich lance un méssage violent à Mesut Özil.

Uli Hoeness, le président du Bayern Munich, s’est déchaîné sur Mesut Özil après que le meneur de jeu d’Arsenal a annoncé sa retraite internationale. Özil a publié dimanche une longue déclaration en trois parties dans laquelle il a parlé du racisme et du manque de respect dont il a été victime à la suite de sa rencontre avec le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, peu de temps avant la Coupe du monde.
Le joueur de 29 ans a déclaré qu’il ne faisait que respecter son héritage turc et sa décision de poser pour une photo avec Erdogan « n’avait aucune intention politique ».

Mais Mesut Özil affirme que la réaction dont sa famille recevant du courrier haineux et des menaces par appels téléphoniques, et l’attitude ‘dépréciative’ du président de la DFB (Fédération allemande de football) Reinhard Grindel, lui ont donné l’impression de ne plus vouloir jouer pour l’Allemagne. Plutôt que de partager sa sympathie avec Özil, le président du Bayern Hoeness a lancé une diatribe étonnante dans laquelle il a déclaré que la star d’Arsenal utilisait la controverse Erdogan comme une excuse justifiant sa mauvaise performance.

S’exprimant à SportBild à l’aéroport alors que le Bayern se rendait à Philadelphie pour la pré-saison, Hoeness a déclaré : « Özil joue de la merde depuis des années. Sa meilleure performance remonte avant la Coupe du Monde 2014. Tout ce qu’il fait sur le terrain, c’est jouer des passes croisées. Maintenant, il se cache lui et sa performance de merde derrière cette photo.

Hoeness a également affirmé que le Bayern a toujours ciblé Özil quand ils ont affronté Arsenal en coupe d’Europe, ajoutant: « Chaque fois que nous jouions contre Arsenal, nous le ciblions, parce que nous savions qu’il était le point faible. »

Mesut Özil, qui a fait ses débuts internationaux pour l’Allemagne en 2009, a totalisé 92 sélections avec la Mannschaft, marquant 23 buts, et a joué un rôle clé dans leur victoire en Coupe du Monde il y a quatre ans.

 

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment