11222019Headline:

Football: « Nous n’avons pas d’armes pour faire un coup d’état », Roger Ouégnin (PCA de l’Asec)

On imaginait une assemblée générale ordinaire de l’Asec Mimosas sans que le PCA Roger Ouégnin ne glisse quelques tacles appuyés aux dirigeants de la FIF avec lesquels il est à couteaux tirés.

Et dimanche dernier, Colombo a confirmé cela : ” Comment voulez-vous que les joueurs donnent le meilleur d’eux-mêmes devant des gradins vides ? Surtout avec une fédération qui ne comprend absolument rien. Pour cette fédération, c’est l’équipe nationale parce qu’il y a de l'”argent avec la CAN ” a-t-il martelé d’entrée. Avant d’ajouter : ” Nous n’avons pas d’armes pour faire un coup d’état. Mais ils (NDLR : les dirigeants de la FIF) vont partir. Et quand ils iront, nous allons nettoyer leurs contrats bidons. Leur projet Cjeune est une arnaque. Je le répète. C’est une arnaque”. Pour Me Ouégnin, des joueurs ivoiriens quittent leur championnat car le football local est abîmé ” On néglige nos jeunes d’ici. Parce qu’on considère qu’ils ne sont pas des pros. Pour cette raison, nous sommes obligés de renouveler notre effectif.

La durée d’un joueur ivoirien en Côte d’Ivoire est de deux ans. Nous n’avons rien pour les empêcher de partir ‘”. En tout cas pour Colombo, le prochain président de la FIF sortira des rangs de son camp.

Lire sur abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment