11182017Headline:

Football/ Selon le quotidien Marocain Ça ne va pas du tout chez Hervé Renard/les raisons

Selon le quotidien arabophone Al Akhbar, Hervé Renard songe à son avenir sur le banc des Lions de l’Atlas

Selon le quotidien arabophone Al Akhbar du mercredi 21 juin 2017, le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Hervé Renard, a actuellement le moral au talon, pour plusieurs raisons.

Le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, est actuellement plongé dans le spleen. La révélation est faite par le quotidien arabophone Al Akhbar dans sa parution du mercredi 21 juin 2017.

Selon ce quotidien marocain cité par le site « Le Sport 360 », Hervé Renard serait dans un mauvais état psychologique pour plusieurs raisons. Pour les sources d’Al Akhbar, l’état de santé de la mère du technicien français en serait l’une des causes. Et cette situation l’affecterait énormément. A en croire le confrère arabophone, les signes d’énervement excessifs affichés ces derniers temps par l’entraîneur Hervé Renard viennent de là.

En outre, il y a le décès de l’ex-international ivoirien, Cheick Ismaël Tioté, qu’il a eu sous sa coupole, qui l’a complètement mis groggy.

Et pour ne rien arranger, les Lions de l’Atlas accumulent, ces derniers temps, de mauvais résultats sous ses ordres.

Toujours selon Al Akhbar, le technicien à la chemise blanche déboutonnée vit difficilement cette situation et a décidé de rencontrer le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, en vue d’aborder un certain nombre de sujets. Notamment son avenir sur le banc des Lions de l’Atlas.

Cette rencontre serait d’ailleurs la bienvenue puisque pour le confrère marocain, le président de la FRMF aimerait lui aussi avoir des explications de la part du technicien français. Fouzi Lekjaa est irrité et aimerait en savoir sur les incessants voyages de Renard et surtout ses dernières déclarations vis-à-vis des supporters des Lions de l’Atlas. En l’occurrence sa phrase choc balancée en conférence de presse, au soir de la défaite (2-1) du Maroc en match amical contre les Pays Bas, à Agadir : « Je n’ai pas envie de passer mon temps à entendre les supporters crier le nom de Ziyech à l’occasion de chaque rencontre de l’équipe nationale ».

Adolphe Angoua

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment