06062020Headline:

Football: Sory Diabaté évoque la situation liée au Coronavirus

La crise sanitaire du COVID-19 n’épargne pas le secteur du football ivoirien. Sory Diabaté, vice président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), a échangé ce mercredi 15 avril, dans les locaux de la ligue professionnel avec les responsables des clubs ivoiriens en vue « d’analyser la situation » un mois après l’arrêt des compétitions.

Au sortir de cette rencontre, le président de la Ligue ivoirienne de football a été très clair en terme de gestion du calendrier général des compétitions: il n’y aura aucune reprise d’activités en cette période de crise sanitaire. “Il était important de nous en tenir aux dispositions de nos autorités notamment la suspension des activités jusqu’à nouvel ordre.”, a-t-il précisé.

Toutefois, si d’aventure la situation se normalise et que les autorités annoncent la reprise des activités, il a été décidé que la priorité soit à l’achèvement du championnat national qui était à sa 20e journée sur 26 prévues au total.

“En un (1) mois, nous sommes en mesure de finir le championnat en programmant quatre (4) journées les week-ends et deux (2) autres en semaine.”, assure Sory Diabaté précisant que quelque soit le moment où la fin de la crise du covid-19 sera signalée, il y aura une période de réathlétisation des joueurs sur une période de trois ( 3) semaines avant le redémarrage du championnat.

Ce qui devrait permettre aux joueurs, selon lui, de se préparer à une meilleure reprise des activités.

Dans le calendrier général , les matches de la coupe nationale seront abandonnés: ce sera la fin de cette compétition qui n’ira pas à son terme.

L’autre décision importante prise au terme de ce conclave porte sur la question du traitement des salaires des joueurs et des encadreurs. Afin d’éviter d’éventuels conflits à l’horizon entre ces derniers et les clubs qui évoquent des difficultés de trésoreries liées à la crise du covid-19, il a été convenu des mesures suivantes : d’abord, pour le mois de mars 2020, le paiement d’un minimum de 50 % du salaire mensuel des joueurs et des encadreurs; les activités sportives ayant cessé depuis le 16 mars 2020.

« Une forte recommandation a été faite au président de l’association des footballeurs en activité afin de faire passer le message auprès des clubs”, ajoute le vice-président de la FIF .

Ensuite, pour le mois d’avril 2020 au cours duquel il n’y a eu aucune activité, il a également été convenu de payer 50% de salaire, bien que les matches sont arrêtés depuis la mi-mars.

Enfin, le paiement de ce montant pourrait être l’objet de négociation entre les différentes parties pour des modalités sur “une période assez courte” d’un commun accord, compte tenu des effets de la crise sur les clubs.

Toutes ces mesures, assure Sory Diabaté, ont reçu l’approbation des clubs présents à la rencontre du jour.

Lire sur abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles