12072022Headline:

Gianni Infantino appelle au «respect» envers les arbitres au moment des décisions

Le président de la FIFA, l’Italien-Suisse Gianni Infantino, a demandé aujourd’hui du «respect» envers les arbitres présents à la Coupe du monde au Qatar, qui débute dimanche, au moment de la prise de décision, estimant qu’ils «sont la première équipe en la compétition».Gianni Infantino, qui a visité il y a quelques jours l’hôtel où sont logés les 128 arbitres choisis pour la Coupe du monde, à Doha, les accueillant, a rappelé qu’ils portent sur leurs épaules le poids de décisions qui peuvent «changer la vie de tout un pays»«Les arbitres, c’est l’équipe première à la Coupe du monde. Mon équipe. L’équipe la plus importante à la Coupe du monde, car sans eux la compétition ne pourrait pas se jouer. Ils sont indispensables», a ajouté le président de la FIFA en conférence de presse.

Infantino, 52 ans, seul candidat aux élections de la FIFA en 2023, a exprimé son plein soutien aux 129 arbitres «de haut niveau de 47 pays, dont six femmes, estimant que «le football unit le monde et les arbitres aussi».Le président de la FIFA a souligné le travail exemplaire que les arbitres ont effectué pour arriver au Qatar et a demandé à tous les supporters, lorsqu’ils ne sont pas d’accord avec leurs décisions, de se mettre «à leur place dans le rôle difficile de juger sous pression».

«J’ai toute confiance que cette équipe principale sera, sans aucun doute, celle qui aura la meilleure performance dans cette Coupe du monde», a déclaré Infantino, qui a demandé le respect des arbitres, «qui ont dû beaucoup travailler pour atteindre ce niveau».Le Portugal était à nouveau sans représentant parmi l’élite des arbitres, pour la deuxième Coupe du monde consécutive, après que Pedro Proença, actuel président de la Ligue portugaise de football professionnel, ait été le dernier représentant portugais, en 2014, au Brésil, après qu’Olegário Benquerença avait été en 2010 en Afrique du Sud.

Auparavant, lors de la Coupe du monde au Japon/Corée du Sud (2002) et en France (1998), il y avait Vítor Pereira et, en Italie, en 1990, et au Mexique, en 1986, l’arbitrage portugais avait Carlos Valente, après António Garrido ayant été en Argentine en 1978 et en Espagne en 1982.

Cette «chronologie» comprend également l’arbitre Saldanha Ribeiro au Mexique en 1970 et Joaquim Campos en Angleterre en 1966 et en Suède en 1958, tandis que Vieira da Costa a été le pionnier du tournoi organisé en Suisse en 1954.

Il y aura cependant un juge d’origine portugaise parmi les nommés, en l’occurrence le Sud-Africain Victor Gomes, 39 ans, fils de parents madériens, et qui sera l’un des six Africains qui dirigeront des matchs au Qatar.

Sur les 36 arbitres principaux qui seront en phase finale de la Coupe du monde du Qatar, qui se déroule entre le dimanche et le 18 décembre, seuls huit ont déjà été dans un championnat du monde, à savoir dans le dernier, en 2018, en Russie

Comments

comments

What Next?

Recent Articles