05282017Headline:

Italie: Voici Comment Al Jazira a doublé Gervinho

gervinho as roma

Gervinho roulé par les Emiratis. C’est ce qu’il en est du transfert de l’international ivoirien vers Al Jazira.

Attendu dans ce club, après que les responsables émiratis et ceux de la Roma se soient entendus sur une indemnité de transfert de 13 millions d’euros (8,64 milliards Fcfa), voilà qu’au moment où le joueur est attendu dans le Golf, il est confronté à un refus sournois. Al Jazira semble avoir fait volte-face, et n’est plus ”chaud” pour payer les 8,64 milliards Fcfa.

De quoi s’agit-il? Une rumeur de demande de services de la part de l’Eléphant, notamment un hélico, une plage privée, un logement pour sa famille et des billets d’avion pour Abidjan, enfle alors qu’on s’attendait à la finalisation du contrat de tranfert. Cette rumeur, relayée par le quotidien sport italien. La Gazzetta dello Sport, accuse l’international ivoirien de faire de la surenchère avec des envies pharaoniques. Pour ne laisser place à aucun doute sur sa volonté de rejoindre son nouveau club, Gervinho réagit 24 heures après les révélations de La Gazzetta. «Je ne sais pas d’où provient ce genre d’information sur ma personne. Mais tout est archi-faux! Je n’ai fait aucune demande dans ce sens. Moi, quand je signe quelque part, je ne m’intéresse pas à tous ces artifices. Tout ce qui se raconte depuis une journée n’est pas vrai.», confie-t-il à France Football.

Les Emiratis eux-mêmes, en arabe (?) démentent l’information du quotidien italien sans préciser si le lien contractuel avec l’ancien joueur de Lille tient toujours. C’est France football qui va lever le lièvre. Selon le journal français, Al Jazira a freiné des quatre fers et fait machine arrière pour des raisons qui n’ont rien à voir avec une quelconque ”demande obscène” de la part de Gervinho. Après avoir recruté l’attaquant brésilien Thiago Neves, le club émirati doit assumer, selon France Football, le salaire du Serbe Marko Viucinic (4,5 millions d’euros) Du coup, le transfert de Gervinho devient comme un collier de supplice au cou des dirigeants d’Al Jazira. Il faut par tous les moyens s’en débarrasser. D’où le subterfuge des ”demandes obscènes” ébruitées dans la presse. France football accuse même le frère du Cheick Mansour Bin Zayed Al Nahyan, propriétaire de Manchester City, d’avoir fait capoter le contrat de Gervinho. Finalement, contre mauvaise fortune, l’Ivoirien devra faire bon coeur pour rester sans doute pour un an encore à la Roma. Lui qui pensait avoir refermé derrière lui, les portes de la ville éternelle pour d’autres cieux.

Litié BOAGNON

L’INTER

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment