09232018Headline:

Jeux olympiques 2018 : FRANCE, Martin Fourcade

Martin Fourcade a remporté, au bout d’un incroyable suspense, son quatrième titre olympique en biathlon pour devenir le Français le plus titré de l’histoire. Portrait d’un champion unique.

Il était presque 13 heures, les Français allaient passer à table, lorsque Martin Fourcade s’est invité au déjeuner. La nuit était déjà tombée à Pyeongchang. Une nuit pour l’histoire, au bout d’une course dingue, comme le biathlon en a parfois le secret. Un duel avec bien plus qu’un or à gagner.

Après presque 15 km, une chute, 4 passages sur le pas de tir, dont 2 cibles manquées sur 20, le Catalan joue tout, ses Jeux et tellement plus, sur un sprint face à l’Allemand Simon Schempp. Il lance son ski gauche sur la ligne et… l’insoutenable, avant le verdict. Il faudra se souvenir que Martin Fourcade a décroché son quatrième titre olympique pour moins de deux millièmes. Qu’il a dépassé Killy pour 14 cm. Qu’il est devenu, à 29 ans, le sportif français le plus titré aux Jeux (avec Gaudin et d’Oriola deux escrimeurs, l’un des années 1920 et l’autre des années 1950) pour rien. Quelques poussières d’éternité.

Et finalement, cet or arraché de haute lutte sied bien au parcours de Martin Fourcade, un talent certes, mais un bosseur acharné surtout. Ce goût de l’effort, le biathlète de 1,85 m pour 75 kg l’a sans doute puisé sur les hauteurs des Pyrénées, à la Cassagne, une vieille bâtisse en pierres, à une demi-heure de Font-Romeu, que ses parents ont transformée en maison d’hôte. Martin a grandi au milieu des ruches et des chevaux. « Une vie un peu loufoque, admet Marcel, son papa. On était des babas cool, des néoruraux qui s’installaient dans des secteurs en manque d’attractivité, pour vivre près de la nature. On voulait que nos enfants découvrent le monde par eux-mêmes. Au gîte, on accueillait des gens pour la nuit, qui finissaient pas rester un mois parce qu’ils se sentaient bien. » « Pour aller à l’école, nous devions marcher 1,5 km jusqu’à la route, où le minibus qui faisait le tour des hameaux nous emmenait », raconte le quadruple champion olympique dans son livre*. Entre randonnées, ou il suit son père, accompagnateur en montagne, pendant des heures et balades à cheval, Martin Fourcade mène « une vie de rêve ».

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment