02082023Headline:

Le Top 14 sur son 31, UBB-Montpellier en ouverture

“J’ai conscience que mon choix ne sera pas accepté de tous. Je peux comprendre que certains soient déçus”, a répondu l’ailier international dans un entretien au journal L’Equipe. “Une page va se tourner, mais je garderai beaucoup d’affection et de respect pour le club et les supporters”.

Le stade Michelin attendra face au leader toulousain une réaction de ses Jaunards après leur défaite au bout du suspense dans le derby du Massif central chez la lanterne rouge, Brive (20-16).

“Il va y avoir de la frustration après leur dernier match”, anticipe l’arrière des Rouge et Noir Melvyn Jaminet. “Maintenant, c’est à nous de répondre dans l’engagement. Ca passera par là en priorité”.

“Jouer à Clermont, ce n’est jamais facile”, rappelle-t-il. “Ca fait 20 ans que Toulouse n’a pas gagné au Michelin (en championnat). On sait à quoi s’attendre”.

– Le Racing K.-O. debout? –

Cinq des sept matches de cette 14e journée se disputeront samedi après-midi avant d’aller célébrer l’arrivée de la nouvelle année.

A commencer, à 15h00, par la confrontation entre le trouble-fête de la première partie de saison, Bayonne (6e), toujours invaincu devant son fervent public de Jean-Dauger, et un RC Toulon (8e) toujours en quête de régularité.

Castres non plus n’a pas encore perdu un match à domicile cette saison. Une série, entamée il y a plus de deux ans, que le club tarnais, seulement 12e, se doit de poursuivre contre le Racing 92 sous peine d’accumuler trop de retard sur le top 6.

“Un énorme défi nous attend. Ce sera important de clôturer l’année avec un gros match. On doit à notre public d’être présent à Pierre-Fabre même si parfois on est nul à l’extérieur”, reconnaît l’entraîneur castrais Pierre-Henry Broncan.

Le club parisien, confronté à de nombreuses absences en deuxième ligne, aura l’occasion contre Pau (11e) de confirmer ce coup de force dans le derby et consolider sa deuxième place, à sept longueurs du Stade toulousain.

Capable du meilleur comme du pire, La Rochelle voudra se racheter à Perpignan de son faux-pas de la semaine passée à domicile contre l’UBB, qui l’a fait reculer à la cinquième place.

Mais l’Usap, avant-dernière, est toujours difficile à manoeuvrer à Aimé-Giral, d’autant que son principal concurrent pour le maintien, Brive, lui souffle désormais dans le cou, un petit point derrière.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles