09242020Headline:

Medi Abalimba, le joueur escroc qui se prenait pour Kakuta

esroc

Ex-talent prometteur, le Congolais Medi Abalimba a réalisé plus de 200 000 euros d’achats frauduleux à Londres grâce à des cartes de crédits volées. En usant à l’occasion de sa ressemblance relative avec Gaël Kakuta, ailier appartenant à Chelsea. L’usurpateur a été condamné à quatre ans de prison mercredi.
Palaces, champagne, boîtes de nuit, voitures de luxes, boutiques. Et au bout : la prison. Pendant plusieurs mois, Medi Abalimba a mené grand train. Profitant de sa ressemblance relative avec Gaël Kakuta, ex-international Espoir français d’origine congolaise prêté par Chelsea au Rayo Vallecano, il a dépensé 163 000 livres (206 513 euros) en utilisant des cartes de crédit volées. Mercredi, le Congolais a été condamné à quatre ans d’emprisonnement par le tribunal de Manchester.

Footballeur prometteur jusqu’à ce qu’une blessure brise son ascension à Derby County, Medi Abalimba a fait une croix sur une carrière professionnelle mais pas sur un train de vie digne des stars du ballon rond. Pour combler son manque de liquidités, le jeune homme de 25 ans fouinait dans les casiers des clients d’un club de sport de Camden, un quartier du nord de Londres. Il photographiait alors les codes de leur carte de crédit avant de les utiliser.

Voyage en hélico

Parmi ces principaux faits d’armes : des réservation effectuées en boîte de nuit en se faisant passer pour l’agent de Gaël Kakuta ; une soirée arrosée en juin avec plus de 2500 euros dépensés pour des bouteilles de champagne en prenant la pose comme s’il était le joueur de Chelsea ; un trajet Manchester-Londres en hélicoptère en charmante compagnie (quatre femmes).

Le mode opératoire était toujours le même : ne disposant que des photos des cartes de crédit volées, il prétendait avoir oublié la sienne mais indiquait qu’il avait le code de celle-ci enregistré sur son téléphone.

“Charmant” et “charismatique” aux dires du sergent Adam Cronshaw, Medi Abalimba a également séduit une femme en se faisant passer pour Gaël Kakuta. Il s’est bien entendu servi de la carte de crédit de sa victime en prétextant avoir oublié la sienne à l’étranger. “Il nous a dit que plusieurs de ses victimes l’ont traité différemment parce qu’elles croyaient qu’il était un footballeur célèbre”, déplore le sergent.

Le dribble de trop

Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Et la cavale de l’ancien pensionnaire des équipes de jeunes de Fulham et Crystal Palace s’est terminée en juillet. Il a été démasqué après avoir éveillé les soupçons des dirigeants d’une boutique du Trafford Centre où il avait tenté de réaliser près de 25 000 euros d’achats de vêtements. Au cours de ses emplettes au célèbre centre commercial, il n’avait pas hésité à tâter le ballon pour montrer sa qualité balle au pied en tant que prétendu Gael Kakuta.

“Je suis heureux que nous ayons pu l’attraper et l’empêcher de berner d’autres victimes potentielles. Il n’a pas montré la moindre volonté de stopper son activité”, regrette le sergent Cronshaw. Les victimes effectives ne seront malheureusement pas dédommagées, l’usurpateur ne possédant ni liquidités ni biens à son nom…

Afrik

Comments

comments

What Next?

Recent Articles