10272020Headline:

Michael Schumacher “n’est plus dans le coma” et réalise “quelques progrès”(médecins)

michael schumacher

Jean-François Payen, chef du service anesthésie-réanimation au CHU de Grenoble, confirme dans Le Parisien que Michael Schumacher n’est plus dans le coma et qu’il fait “quelques progrès”.
Jean-François Payen, chef du service anesthésie-réanimation du CHU de Grenoble, là où a été admis Michael Schumacher après son accident de ski, a récemment rendu visite à son ancien patient, qui poursuit sa convalescence à son domicile, situé à Gland, en Suisse. Le docteur Payen, qui s’est exprimé dans Le Parisien et sur les ondes de RTL, a confirmé que Schumacher n’était plus dans le coma et qu’il faisait des progrès. “J’ai constaté quelques progrès mais je dirais qu’il faut lui donner du temps, a-t-il précisé. C’est comme pour d’autres patients, on est dans une échelle de temps qui va de 1 an à 3 ans, donc il faut de la patience.” “On est dans le domaine du secret médical… Je continue à le voir d’une part au CHU de Lausanne, et puis maintenant chez lui. C’est pour voir aussi comment il progresse et puis dire à son épouse et à ses enfants ce que j’ai observé comme changements…”
” Il faut lui donner du temps.”
“Il est dans des conditions très favorables, sa femme s’est entourée d’excellents conseils et a mis en œuvre tout ce qu’il faut pour qu’il puisse avancer”, a ajouté le docteur Payen, saluant l’investissement “extraordinaire” consenti par l’épouse de Schumacher, Corinna. “C’est quelqu’un qui est très liée bien sûr à Michael mais qui a une lucidité et une volonté de le faire avancer qui est en tout point extraordinaire. Elle se retrouve à partager le quotidien de familles qui sont là pour aider quelqu’un de leurs proches pendant des années, des années, elle va faire ce même travail. C’est quelqu’un de très bien.” Le docteur Payen s’est par ailleurs refusé à tout pronostic sur la suite de la convalescence du septuple champion du monde de Formule 1. “La vie après un traumatisme crânien est jalonnée d’étapes qui vont de séquelles très lourdes à des séquelles moins lourdes, donc voilà. Il doit avancer, on espère, mais il faut lui donner du temps”, a-t-il conclu. Retrouvez plus d’articles sur F1i

Comments

comments

What Next?

Recent Articles