01282022Headline:

MMA: le champion Kamaru Usman domine à nouveau Colby Covington lors de l’UFC 268

Kamaru Usman, le « Cauchemar nigérian », règne toujours sur la catégorie des poids mi-moyens de l’Ultimate Fighting Championship (UFC). Opposé à l’Américain Colby Covington samedi 6 novembre, Usman s’est imposé par décision unanime à New York. C’est sa 5e défense du titre.

Pas de changement dans la hiérarchie des poids mi-moyens de l’UFC. Colby Covington, le « bad guy » (« méchant ») de la ligue réunissant les meilleurs combattants d’arts martiaux mixtes (MMA), n’a pas fait flancher Kamaru Usman. Le Nigérian n’a, en vérité, jamais vraiment tremblé au Madison Square Garden, la célèbre salle omnisports de New York. En dépit de toutes ses provocations (trash-talking dans le jargon) d’avant combat, l’Américain s’est incliné face au champion.

Lors de leur précédent affrontement, en décembre 2019, Colby Covington avait livré une très bonne prestation. Il avait répondu au défi de Kamaru Usman et délivré un gros volume dans ses frappes, avant de finalement s’incliner dans les dernières secondes face à celui qui défendait son titre pour la première fois. Samedi, la revanche a été d’un autre acabit.

En deux ans, Usman a beaucoup progressé. Pour nombre d’observateurs, il est peut-être le meilleur combattant actuel toutes catégories confondues (lui revendique cette place en tout cas). Lutteur d’exception, le Nigérian de 34 ans est aussi devenu excellent dans le striking (les coups de poing et pieds principalement). Sa dernière victime en date, Jorge Masvidal, peut en témoigner.

Ainsi, Colby Covington n’a pu imprimer le même rythme que lors de son premier combat. Passif dans les premiers rounds, il s’est fait cueillir dans la deuxième reprise par le gauche d’Usman, deux fois d’affilée. Le champion, impeccable en défense dans les quelques phases de lutte, n’a rien laissé à son adversaire. Dos au mur, le visage marqué, Covington a réagi dans la quatrième reprise. Mais c’était trop peu pour renverser la situation.

À l’arrivée, c’est bien Kamaru Usman qui s’impose par décision unanime (48-47, 48-47, 49-46) et qui réussit sa cinquième défense consécutive. Le « Cauchemar nigérian » reste sur une série de 19 victoires d’affilée et est toujours invaincu à l’UFC. En 21 combat, il n’a perdu qu’une fois, en 2013, dans ce qui n’était que son deuxième combat pro. Kamaru Usman est champion des mi-moyens depuis bientôt trois ans.

Melv le Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles