12172018Headline:

Mondial 2018: Voici les 4 situations où interviendra l’assistance vidéo

Les arbitres du Mondial 2018 pourront consulter la vidéo au bord du terrain pour prendre la décision appropriée en cas de doute
L’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) sera utilisée pour la première fois dans une coupe du monde par la FIFA, au Mondial 2018. Elle n’interviendra que dans 4 situations.

La 21ème édition de la Coupe du Monde qui aura lieu, du jeudi 14 juin au dimanche 15 juillet 2018 en Russie, sera une compétition particulière. Elle verra pour la première fois l’introduction, par la FIFA, de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR). Une vraie révolution dans le monde du football puisque cette technologie devrait éviter des buts aussi célèbres que la fameuse main de Dieu de Diégo Maradona, lors de la Coupe du monde 86 (but marqué de la main par Diégo Maradona en quart de finale qui a vu la victoire 2-1 de l’Argentine contre l’Angleterre, le 22 juin 1986, au Stade Azteca au Mexique) ou toute autre erreur d’arbitrage qui pèse parfois sur les matches ou lors des grandes compétitions.

Lire aussi cet article : Arbitrage vidéo, l’arbitre zambien Janny Sikazwe juge et se déjuge

Comment l’assistance vidéo à l’arbitrage sera utilisée en Russie ? Cette question renvoie au mode d’emploi de cette technologie. Et bien, seul l’arbitre de terrain peut déclencher la vérification vidéo. Il se coordonne avec les arbitres assistants vidéo qui scrutent les actions. La VAR sera aussi utilisée dans quatre situations seulement.

1-Après un but marqué

2-Sur un penalty

3-Pour un carton rouge

4- Pour corriger une erreur d’identité d’un joueur sanctionné.

Quand il y a une action douteuse, l’arbitre informe l’arbitre assistant vidéo ou ce dernier recommande à l’arbitre qu’un incident doit être analysé. La séquence est alors visionnée par l’assistant vidéo qui indique oralement ce que montre la vidéo. Soit l’arbitre de terrain accepte l’information de l’assistant et prend la décision appropriée, soit il peut vérifier lui-même. Il fait alors un signe en forme de rectangle comme un écran pour consulter la séquence depuis le bord du terrain.

L’arbitrage vidéo est apparu dans le rugby, dans le football professionnel américain dès 2007 et dans les compétitions de criquet, de badminton, de tennis en 2001 avec le système Hawk Eye (œil de faucon).

Au football, la media league soccer américaine et la Bundesliga en Allemagne utilisent déjà l’assistance vidéo.

La CAF l’a utilisée pour la première fois, le samedi 24 février 2018, lors de la finale de la Super Coupe qui a vu la victoire (1-0) du WAC (Casablanca) face au TP Mazembe. Est-ce une bonne ou mauvaise chose ? A vous de jouer !

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment