02052023Headline:

Mondial-2022 : “le virus” rattrape Varane et Konaté à deux jours de la finale

Après Upamecano, Rabiot et Coman, c’est au tour des défenseurs des Bleus Raphaël Varane et Ibrahima Konaté d’être ménagés à l’entraînement, vendredi, à deux jours de la finale contre l’Argentine. En cause : le “virus” qui sévit dans l’équipe de France depuis le début de la semaine.

Le mystérieux “virus” qui sévit dans l’équipe de France a rattrapé deux nouvelles victimes : Raphaël Varane et Ibrahima Konaté. La charnière centrale titulaire lors de la demi-finale contre le Maroc a, à son tour, développé des symptômes similaires à ceux d’Upamecano, Rabiot et Coman et sont ménagés à l’entraînement. Cependant, en conférence de presse et en interne, les Bleus affichent un visage rassurant vendredi 16 décembre quant à leur présence pour la finale contre l’Argentine.

“Il y a une petite grippe qui se propage mais rien de méchant”, a expliqué Randal Kolo Muani, l’attaquant des Bleus, en conférence de presse vendredi après-midi. “Tout le monde sera rétabli pour dimanche. On espère.”

“On n’a pas peur du virus”
“Randal n’est pas médecin, on vous expliquera plus tard”, a tenté de couper court le chef de presse des Bleus. Peine perdue, l’attaquant de Francfort et Ousmane Dembélé ont été bombardés de questions sur le sujet.

“On n’a pas peur du virus. Adrien [Rabiot] et Dayot [Upamecano] ont eu mal à la tête et au ventre. Je leur ai fait un petit thé avec du miel et du gingembre et ça allait mieux”, a souri Ousmane Dembélé. “Je suis allé voir Dayot avec mon masque. Il va être prêt. Il est solide. Tout le monde va être prêt.”

“Tous mes coéquipiers et moi faisons attention. Les médecins mettent en place des zones sanitaires. Nous ne nous inquiétons pas pour ça”, a également tenté de rassurer Randal Kolo Muani. “Les coéquipiers concernés restent dans leur chambre. Les médecins s’occupent d’eux et les autres utilisent du gel hydroalcoolique…”

Cinq joueurs touchés en une semaine
Au total, cinq joueurs de l’équipe sont ainsi tombés malades cette semaine, renforçant l’hypothèse d’un virus circulant au sein des Bleus. Dayot Upamecano a dû rester sur le banc mercredi en demi-finale contre le Maroc (2-0), tandis qu’Adrien Rabiot était forfait.

Coman s’est ajouté à la liste et n’a pas participé à l’entraînement du jeudi. Le sélectionneur Didier Deschamps a indiqué que le joueur du Bayern Munich avait “ressenti aussi un peu de fébrilité dans l’après-midi”.

Varane et Konaté n’ont, à leur tour, pas participé à l’entraînement collectif du vendredi au stade Jassim bin Hamad, le centre d’entraînement des Bleus à Doha. Une source proche des Bleus évoque “probablement” un coup de froid pour expliquer leur état diminué. Ils se sont entraînés de manière séparée en salle. Théo Hernandez et Aurélien Tchouaméni sont également ménagés en raison de contusions au genou et à la hanche.

Pour le moment, l’explication donné par l’équipe de France reste un “petit syndrome viral”, sans plus de détails et sans communication officielle sur la pratique ou non d’un test détectant le Covid-19.

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles