07222024Headline:

Rugby/ Coupe d’automne des nations: l’Angleterre passe au dessus de la France

Malgré son manque d’expérience et de cohésion, l’équipe de France a livré un magnifique combat, dimanche, sur la pelouse de Twickenham, ne perdant que de peu face à l’Angleterre (19 à 22). Ils ont poussé les Anglais jusqu’aux prolongations dans cette finale de Coupe d’automne des nations.
Le défi était immense dimanche 6 décembre, dans le stade londonien de Twickenham, pour les Bleus face à l’Angleterre, vice-championne du monde de rugby en titre. La plupart des titulaires alignés par le sélectionneur Fabien Galthié depuis un an étaient en effet absents de cette rencontre en raison de règles internes au rugby français. Et ils ont été remplacés par de jeunes joueurs brillants qui ont su tenir la dragée haute aux Anglais, menant même sur le score de 13 à 6 à la mi-temps.

L’absence des cadres du XV de France s’explique par le chamboulement du calendrier international provoqué par la pandémie de Covid-19. Pour compenser en partie les pertes dues à l’annulation de plusieurs matches internationaux en juin, une Coupe d’automne des nations réunissant huit équipes a été créée en Europe. Six matches ont été programmés au cours de l’automne pour les Bleus, au lieu de trois habituellement. Et l’encadrement a dû se résoudre, après d’âpres négociations avec les clubs dans lesquels évoluent les internationaux, se résoudre à limiter à trois le nombre de feuilles de matches par joueur.

Par conséquent, ce sont essentiellement des néo-Bleus, encadrés par quelques anciens de retour sous le maillot tricolore, qui ont vaincu l’Italie le 28 novembre (36-5) et affronté l’Angleterre en finale de la Coupe d’automne des nations. Et malgré le faible temps de préparation dont elle a disposé, cette équipe a réussi à menacer les Anglais qui alignaient, eux, leurs meilleurs joueurs. L’expérimenté Brice Dulin a ainsi marqué un essai de belle facture dès la 15e minute, tandis que l’ouvreur Mathieu Jalibert, qui honorait sa 8e sélection, inscrivait 8 points au pied pendant la première mi-temps.

Une pénalité en or pour Farrell

La reprise a été dure pour les Bleus, contre à des Anglais bien décidés à s’imposer face aux quelque 2 000 spectateurs venus les soutenir, une présence rendue possible grâce à la levée du reconfinement amorcée début décembre au Royaume-Uni. Le XV de la Rose s’est certes montré beaucoup plus entreprenant mais les Bleus ont longtemps résisté en défense. Ils ont craqué à la 79e minute, l’essai de Luke Cowen Dickie, transformé par Owen Farrell, permettant aux Anglais d’égaliser 19 à 19.

Le règlement de cette nouvelle compétition prévoyant des prolongations et la victoire pour la première équipe inscrivant des points, les deux équipes ont repris le match, après 80 minutes de jeu intense. Et dès la 82e minute, l’ouvreur Owen Farrell, maladroit durant cette rencontre, a eu l’occasion d’offrir la victoire à l’Angleterre sur une pénalité. Mais son ballon a rebondi sur l’un des poteaux tricolores.

Farrell a eu une nouvelle chance au cours de la deuxième prolongation de 10 minutes, avec une pénalité à la 95e minute. Et il n’a pas manqué, cette fois, la cible, au grand dam des Bleus qui ont signé un match de grande qualité. Les Tricolores terminent cette série automnale avec cette défaite contre l’Angleterre et quatre victoires face au pays de Galles, l’Irlande, l’Écosse et l’Italie. La 6e rencontre prévue contre les Fidji a été annulée en raison de cas de Covid-19 dans leurs rangs.

france 24

What Next?

Recent Articles