10192017Headline:

Scandale de la FIFA : les USA demandent l’extradition de sept responsables arrêtés le 27 mai

 

Les sept hauts responsables de la FIFA qui ont été arrêtés mercredi 27 mai à Zurich.

La Suisse a annoncé, jeudi 2 juillet, avoir reçu les demandes d’extradition émises par les Etats-Unis concernant les sept responsables de la FIFA, la fédération internationale de football, arrêtés le 27 mai à Zurich dans le cadre du vaste scandale de corruption présumée à la FIFA.

Ces sept cadres, dont le vice-président et membre du comité exécutif, Jeffrey Webb, avaient été arrêtés par la police suisse, à la demande de la justice américaine et placés en détention en vue d’une extradition. Leur interpellation – qui intervenait au premier jour du Congrès de la FIFA et avant le vote pour accorder un nouveau mandat à Joseph Blatter, son président –avait été le premier coup de théâtre de l’enquête pour corruption sur l’instance dirigeante du football.

Le parquet du district est de New York, qui a émis les mandats d’arrêt le 20 mai, les soupçonne d’avoir accepté des pots-de-vin pour plus de 100 millions de dollars (90,4 millions d’euros). Ces actes de corruption convenus et préparés sur le sol américain et réalisés par le biais de banques américaines ont été versés, selon les présomptions des procureurs new-yorkais, par des représentants des médias sportifs et d’entreprises commerciales sportives pour obtenir des droits de diffusion, de commercialisation et de sponsoring lors de tournois de football aux Etats-Unis et en Amérique latine. Le ministère suisse avait, par ailleurs, expliqué qu’il avait fait bloquer des comptes dans plusieurs banques suisses par lesquels les sommes en question ont transité.

Recours possibles

Sur ordre de l’Office fédéral de la justice suisse, la police cantonale de Zurich entendra les sept dirigeants détenus sur les demandes d’extradition. La Suisse leur accordera ensuite un délai de quatorze jours pour prendre position, délai qui peut être prolongé, « pour des motifs sérieux », de quatorze jours supplémentaires. Ensuite, l’Office fédéral de la justice suisse rendra sa décision « dans les semaines qui suivent », décision qui pourra faire l’objet d’un recours devant le Tribunal pénal fédéral.

Au total neuf élus de la FIFA et cinq professionnels du marketing sportif avaient été inculpés par les autorités dans le cadre de cette affaire de corruption. Six inculpés qui n’étaient pas présents lors des premières arrestations sont désormais recherchés par Interpol.

lemonde

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment