05262022Headline:

Sport: Édouard Mendy ou le temps de la reconnaissance?

Chelsea, tenant du titre, reçoit Lille en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, mardi 22 février. Les Londoniens ont retrouvé Édouard Mendy dans leurs cages, lui qui a passé le mois de janvier au Cameroun, où il a remporté la Coupe d’Afrique des nations avec le Sénégal. Depuis, le portier de 29 ans a ajouté le Mondial des clubs à son palmarès.

« La CAN, c’est dix fois plus d’émotions que la Ligue des champions. C’est incomparable ! » Ces mots sont ceux d’Édouard Mendy, au micro de RFI, quelques secondes après avoir remporté la Coupe d’Afrique des nations avec le Sénégal le 6 février dernier. Des émotions décuplées, pour un gardien qui sait se démultiplier : Ligue des champions, CAN, Mondial des clubs. Le portier a tout gagné. Est-ce enfin de la reconnaissance ?

Meilleur gardien de l’année décerné par la FIFA
« C’est tout simplement le meilleur gardien du monde », estime Yoro Mangara, journaliste sénégalais. « Que peut-il faire de plus ? Ce n’est pas normal qu’un gardien qui remporte tout ne soit pas classé au Ballon d’or », ajoute-t-il. En effet, le classement 2021 de la plus prestigieuse récompense individuelle avait fait jaser : Édouard Mendy ne figurait même pas dans les 30 nommés, malgré son succès en Ligue des champions. Il avait également vu Gianluigi Donnarumma lui damer le pion pour le prix Yachine, sorte de Ballon d’or des gardiens de but.

Si le portier sénégalais a finalement remporté le titre de meilleur gardien de l’année décerné par la FIFA en janvier, il a surtout gagné une première couronne continentale avec son pays, devenant le dixième joueur de l’histoire à réaliser le doublé Ligue des champions et CAN. De quoi le faire entrer au panthéon africain.

« On a eu de très bons gardiens en Afrique », se souvient Yoro Mangara. « Thomas N’Kono, Joseph-Antoine Bell, ou encore Cheikh Seck. Mais pour moi, c’est Édouard Mendy le meilleur de tous les temps ».

« Ce qu’il est en train de réaliser, c’est phénoménal »
Édouard Mendy, c’est une « domination africaine », mais aussi « mondiale », estime Tony Sylva, l’entraîneur des gardiens de la sélection sénégalaise depuis 2015. L’ex-rempart du Lille (2004-2008) aura le cœur qui balance ce soir pour ce match entre son ancien club et celui de son poulain, qu’il entraîne depuis 2018 avec le Sénégal : « Il a accompli ce que beaucoup de gardiens africains voulaient faire. Ce qu’il est en train de réaliser, c’est phénoménal », dit aussi Tony Sylva.

Quel est le secret de la réussite de Mendy ? « C’est un bosseur, un énorme travailleur. Il n’y a que le travail qui paie, regardez : en moins de deux ans, il est sur le toit du monde », avance Tony Sylva. Après avoir conquis le monde lors du Mondial des clubs, et l’Afrique lors de la CAN, le stakhanoviste et boulimique Édouard Mendy remet les gants pour à nouveau conquérir l’Europe.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles