05252019Headline:

Sport: Jose Mourinho accepte une peine de 12 mois de prison

L’ancien entraîneur des Red Devils, Jose Mourinho a accepté une peine d’un an de prison, qu’il n’aura pas à purger, et une amende de près de 2 millions d’euros pour fraude fiscale en Espagne, dans le cadre d’un accord dévoilé mardi par la justice. Il était poursuivi pour avoir caché au fisc espagnol en 2011 et 2012 des revenus tirés de l’exploitation de ses droits à l’image, via un montage de sociétés.

Le Portugais ne passera pas de temps en prison, sa peine étant inférieure à deux ans.

En 2016, les représentants de Mourinho, Gestifute, ont publié une déclaration dans laquelle ils affirmaient qu’il «respectait pleinement les obligations fiscales» après que des allégations d’évasion fiscale ont été révélées pour la première fois via la plate-forme de dénonciation «Football Leaks».

Cependant, il a passé un accord avec les procureurs espagnols l’année dernière, qui a été ratifié par un tribunal mardi.

Selon les détails de l’accord scellé entre Mourinho, le fisc et le parquet, signé dans un tribunal de la banlieue de Madrid, la peine d’un an de prison sera commuée en une amende de 182.500 euros. Au total, le montant du préjudice pour le fisc espagnol s’élevait à environ 3,3 millions d’euros pour ces deux années.

Il a déjà versé en juillet environ 462 000 euros et doit donc encore au fisc environ 2,84 millions d’euros, précise l’accord.

Mourinho était entraineur du Real Madrid à l’époque et les infractions auraient été commises entre 2011 et 2012.

En septembre dernier, il avait été convenu d’accepter une peine d’un an d’emprisonnement et une amende afin de mettre fin à la procédure judiciaire.

S’adressant à des journalistes devant le tribunal de Pozuelo de Alarcon en novembre 2017, il a déclaré:

«Je n’ai pas répondu, je n’ai pas discuté. J’ai payé et signé avec l’État que je suis d’accord et l’affaire est classée”.

Le fisc espagnol fait la chasse aux fraudeurs

Comme Mourinho, de nombreuses personnalités du ballon rond ont eu des ennuis avec le fisc espagnol ces dernières années.

Son compatriote, la star planétaire Cristiano Ronaldo, a été condamné il y a deux semaines par la justice espagnole à une peine de deux ans de prison, qu’il n’aura pas non plus à purger, et à une amende d’environ 3,2 millions d’euros.

Au total, entre sanctions et remboursement du montant de l’évasion fiscale, cette affaire a coûté à CR7 18,8 millions d’euros, selon une source judiciaire.

L’Argentin du FC Barcelone, Lionel Messi, a été condamné pour sa part en 2016 à 2 millions d’euros d’amende et une peine de 21 mois de prison commuée en une amende supplémentaire de 252 000 euros.

afrikmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment