04212019Headline:

Sport: L’actualité sportive en Côte d’Ivoire en 2018.

Augustin Sidy Diallo

L’actualité sportive en Côte d’Ivoire en 2018 a été dominée pendant plusieurs mois par le football ivoirien avec la guéguerre entre le président de la Fédération ivoirienne de football ( FIF), Augustin Sidy Diallo et un groupe de dirigeants de clubs qui a réclamé sans succès, pendant toute l’année, sa démission.

En effet, après l’élimination «prématurée» de la sélection ivoirienne de football pour la coupe du monde Russie 2018, des dirigeants de clubs et même des anciens joueurs internationaux ivoiriens, imputant une série d’échec de l’équipe nationale de football au président de la FIF, ont exigé la tenue d’une Assemblée générale extraordinaire ( AGE) pour le démettre de ses fonctions.

Au nombre de 29 dirigeants de clubs contestataires au départ, la fronde contre M. Diallo s’est amplifiée au fil des mois avec une augmentation des clubs frondeurs. Le G29 est devenu ainsi le G42, un mouvement regroupant à en croire, ses initiateurs, 38 clubs et 4 groupements d’intérêt tous affiliés à la FIF.

Les contestataires qui critiquaient le bilan sportif du patron du football ivoirien ont, dans leur démarche, introduit tout d’abord auprès de la FIF, une requête le 29 décembre 2017 en vue de la convocation d’une Assemblée générale extraordinaire qui aurait pour objet la révocation de M. Diallo. 
Cette requête des frondeurs a finalement été rejetée par le comité exécutif de la FIF, la jugeant « irrecevable ». Après plusieurs mois de vives tensions avec le président de la FIF, le collectif G42 a saisi la Fédération internationale de football association (FIFA) à l’effet d’une médiation entre les parties. 

Cette institution internationale du football, à la suite d’une mission d’imprégnation à Abidjan, a convoqué à Zürich (Suisse) en mars dernier une table ronde en vue de trouver une solution à la crise du football ivoirien.

Cette énième tentative de conciliation des positons entre M. Diallo et ses adversaires est restée vaine. Des icônes du football ivoirien, à l’instar de l’ancien footballeur international, Bonaventure Kalou, ont aussi soutenu ce combat contre le président de la FIF.

De son côté, malgré les vives contestations de ses pourfendeurs, le président de la FIF, Sidy Diallo, a préservé son fauteuil contre vents et marées. Un an après le lancement de sa fronde contre M. Diallo, le G42 désormais appelé GX, maintient son opposition à celui-ci et réclame toujours son départ.

Le 22 décembre dernier, contrairement à la FIF qui a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS), le GX a affirmé dans un communiqué, son soutien à la décision de la Confédération africaine de football (CAF) de retirer l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 à la Côte d’Ivoire.

LB/ls/APA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment