07202019Headline:

Sport: Salomon Armand Magloire Kalou n’arborera-t-il plus les couleurs de la sélection nationale de Côte d’Ivoire ?

Salomon Kalou

Le jeune prodige venu d’Oumé, avait déjà manifesté son désir de mettre un terme à sa carrière internationale, en 2017, à Oyem (Gabon), à la suite de l’élimination des Pachydermes ivoiriens au premier tour de la phase finale de la Can.

Salomon Armand Magloire Kalou n’arborera-t-il plus les couleurs de la sélection nationale de Côte d’Ivoire ? Si l’on se réfère à ses dernières déclarations sur un site ivoirien (SportMania.ci) l’on peut répondre par l’affirmative. «J’ai 33 ans. Je veux avoir un temps libre pour me consacrer à ma famille. Jouer à la fois en club et en sélection nationale est un peu difficile. Je pense qu’il est temps de laisser la place à la nouvelle génération de s’exprimer. J’ai d’autres challenges ailleurs. On peut servir cette équipe sans forcément figurer parmi les 23 joueurs », soutient le champion d’Afrique 2015 avec  les Eléphants.

Depuis l’élimination de la Côte d’Ivoire face au Maroc (0-2) dans le cadre du Mondial 2018, le frère cadet de Bonaventure Kalou (ancien international devenu maire de Vavoua), n’a plus rejoué avec les Eléphants. A telle enseigne que l’on se demandait s’il y avait un problème entre lui et les dirigeants fédéraux. «Je n’ai jamais eu de problème en équipe nationale. Quand Kamara Ibrahim a été nommé sélectionneur, il a manifesté le besoin de me voir au sein de son groupe. Mais, je lui ai fait comprendre que je veux avoir du temps libre pour me consacrer à mon club. Cependant, je ne veux pas totalement tiré un trait sur la sélection. Puisque je peux toujours encadrer les jeunes à tous les niveaux (…)», rassure Kalunho qu’Augustin Sidy Diallo, président de la Fédération ivoirienne de football (Fif) apprécie beaucoup, non seulement pour son talent mais également pour sa loyauté et son patriotisme.

  De 2007 jusqu’à sa dernière sortie avec les Eléphants en 2017, l’artificier attitré de Hertha de Berlin (Bundesliga) a eu un comportement exemplaire. Il a été très utile à son pays avec lequel il a remporté une Can et perdu une finale de Can en 2012, au Gabon. Les Ivoiriens étaient tombés les armes à la main face aux Zambiens, au terme de l’épreuve cruelle des tirs au but. Salomon Kalou a inscrit 28 buts en 97 matches et a participé à six phases finales de la Can et à deux phases finales du Mondial. Il a plusieurs fois porté le brassard de capitaine des Eléphants.

 Le jeune prodige venu d’Oumé, avait déjà manifesté son désir de mettre un terme à sa carrière internationale, en 2017, à Oyem (Gabon), à la suite de l’élimination des Pachydermes ivoiriens au premier tour de la phase finale de la Can. «Il est temps de céder la place aux jeunes comme Wilfried Zaha, Franck Kessié…Ils constituent l’avenir du football ivoirien. Je leur souhaite bonne chance», déclarait-il, le cœur en peine.

Bref, si Salomon Kalou ne revient pas sur sa décision, la Côte d’Ivoire aura ainsi perdu un élément de grande valeur et très humble. En revanche, son club avec lequel il continue l’aventure, peut être fier d’avoir un tel joueur dans ses rangs.

 Rappelons que Kalunho et son compatriote et aîné Didier Drogba, ont remporté la Ligue des champions d’Europe avec Chelsea, en 2012. Avant d’atterrir en Angleterre, l’attaquant ivoirien a servi  Lille (Ligue 1 française).

 JEAN-BAPTISTE BEHI  

lebabi.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment