12062016Headline:

Toumany Coulibaly le champion de France en garde à vue

coulibaly

Athlétisme: le sprinteur français Toumany Coulibaly en garde à vue

Un champion de France en garde à vue: Toumany Coulibaly, sacré sur 400 m en salle et qui disait avoir été “sauvé de la délinquance par l’athlétisme”, a été interpellé mardi, soupçonné d’avoir participé à une série de cambriolages.

L’athlète de 27 ans a été interpellé par la police judiciaire d’Évry pour être entendu dans le cadre d’une affaire de cambriolages remontant à l’été 2014, avant son sacre national en février dernier.

Selon RTL, qui révèle l’information, les vols auraient été commis contre des bijouteries, des magasins de téléphonie et de bricolage.

Il devrait être présenté à un juge mercredi, a précisé une source judiciaire.

Dans une récente interview au journal Le Parisien, Toumany Coulibaly déclarait pourtant: “L’athlétisme m’a sauvé de la délinquance.”

Des pistes d’athlé aux cellules de prison, sa trajectoire a souvent été tortueuse. C’est d’ailleurs par la prison que l’athlétique coureur (1,90 m, 82 kg) a découvert le sprint.

Sa carrure et son talent lui permettaient alors de remporter des défis entre détenus. Il n’avait que 22 ans, et purgeait déjà une première peine de cinq mois pour délinquance.

Depuis, le sociétaire de l’ES Montgeron a fait du chemin dans l’athlétisme. Jusqu’à décrocher quatre sélections en équipe de France, dont la première en 2012.

– ‘Père au foyer’ –

Mais Coulibaly a beau courir vite, il est régulièrement rattrapé par des démêlés avec la justice.

En février 2013, alors qu’il fait l’objet d’un aménagement de peine pour de précédents démêlés avec la justice, il est mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour sa participation présumée à une trentaine de cambriolages de pharmacies dans le sud de la région parisienne.

Puis en janvier 2014, il est écroué pour un vol avec effraction dans un magasin de téléphonie à Vigneux (Essonne): il n’avait pas eu le temps de s’extirper de la carcasse de son véhicule, renversé sur la chaussée après une course-poursuite avec la police.

En février dernier, sur la piste des Championnats de France en salle à Aubière (Puy-de-Dôme), Coulibaly a pourtant offert son meilleur visage. Celui d’un athlète souriant et réfléchi, titulaire d’un BTS de comptabilité en passe d’obtenir une licence dans ce domaine.

En 400 m et 47 sec 22/100e, il a semblé confirmer qu’il courait loin, désormais, des entourloupes et mauvaises combines, pour s’offrir son premier titre national.

Devant la presse, il a assumé ses fautes et son tortueux parcours. Jusqu’à espérer la rédemption par l’athlétisme.

“Mon grand frère m’a convoqué pour me dire mes quatre vérités, que j’avais une chance énorme par rapport à ma famille, à mon quartier, à ma ville. Tu ne peux pas tout gâcher”, expliquait-il aux journalistes.

“A moi de prendre le bon chemin, de saisir ma chance, martelait-il. C’est une promesse que je me suis faite à moi et mes deux enfants. Car mon quotidien, c’est celui d’un père au foyer, qui aide à faire les devoirs”.

fr.sports

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment