01172017Headline:

Transferts est officiellement fermé en Europe /Le 11 des chômeurs qui n’ont pas trouvé de club sur le marché des transferts 2016

 Emmanuel abedebayor

Depuis mercredi 31 août minuit, le marché des transferts est officiellement fermé en Europe. Pour eux, tout est encore toutefois possible puisqu’ils sont actuellement sans club et donc considérés comme des chômeurs du foot. Beaucoup sont trentenaires, parfois bien tassés, leur carrière touche à leur fin mais ils se sentent encore frais pour un dernier challenge. Dans nôtre 11 des chômeurs qui n’ont pas trouvé de club sur le marché des transferts 2016, s’y trouve quand même du beau monde.

Ils sont chômeurs ont de l’expérience et l’envie de trouver un club

Devant, la paire Adebayor – Bentdner a plutôt de la gueule. Le milieu de terrain, également, avec le fantasque portugais Raul Meireles, l’ex-parisien Stéphane Sessègnon et Royston Drenthe et Sulley Muntari respectivement anciens du Real Madrid et du Milan AC. Derrière, Flamini est à droite, l’Espagnol Jose Enrique (ex-Liverpool), à gauche et la paire Caceres – Ciani dans l’axe. Dans les buts enfin, les gardiens sur le carreau sont plus rares ; dans ce 11 c’est l’ancien rémois Johny Placide qui prend la place.

11 chomeurs 2016

De très bons joueurs n’ont pas trouvé preneur à la fin du marché des transferts 2016

Nous aurions pu aussi retenir d’autres noms connus du ballon rond qui cherchent une nouvelle destination : Marouane Chamakh (ex-Girondins de Bordeaux et Arsenal), Mohamed Sissoko (ex-Juventus, Fiorentina et Paris SG), Alex (ex-Chelsea, PSG, Milan AC), Lucho Gonzalez (ex-Porto et OM), Hugo Viana (ex-Valence et Newcastle), Gonzalo Bergessio, Jérémie Aliadière, Modibo Maïga, Ludovic Obraniak…

Guus Hiddink pour diriger ce 11 des chômeurs qui n’ont pas trouvé de club

Sur le banc, enfin, pour commander cette équipe, trois noms se dégagent mais nous ne sommes pas certains que Marcelo Bielsa soit le plus diplomate pour diriger des joueurs en mal de confiance. Libres eux aussi Guus Hiddink et Roberto Mancini ont peut-être plus le profil. Gardons alors le Néerlandais qui a l’avantage d’avoir coaché un peu partout, des Pays-Bas à l’Angleterre en passant par l’Espagne, la Russie, la Turquie, la sélection australienne ou coréenne.. Puisque ce 11 des chômeurs qui n’ont pas trouvé de club sur le marché des transferts 2016, à l’image ci-dessus, est très cosmopolite.

EUROSPORT

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment