06252018Headline:

Un proche de Sidy Diallo, fait des revelations sur Lamouchi et Didier Drogba

drogba et sidiGrâce à un proche de Sidy Diallo, l’on sait pourquoi Sabri Lamouchi, le sélectionneur des Eléphants, avait privé, plusieurs mois durant, Didier Drogba de la sélection nationale de Côte d’Ivoire.

On en sait un peu plus sur le motif réel de la mise à l’écart de Didier Drogba de la sélection nationale de Côte d’Ivoire. Après la piètre et médiocre prestation des Eléphants à la Coupe d’Afrique des Nations (Can) Orange Afrique du Sud en janvier et février 2013, les aficionados et les puristes du sport roi local voire international s’expliquaient difficilement l’absence répétée de Drogba en sélection nationale. En effet, quand bien même il crevait l’écran en Turquie avec Galatasaray, Sabri Lamouchi, le Franco-tunisien, sélectionneur de la Côte d’Ivoire faisait un véritable black-out sur lui. Ses prouesses en club n’émouvaient guère l’«employé» de Sidy Diallo, président de la Fédération ivoirienne de football.

Lamouchi, sous de fallacieux prétextes, se passait des services du meilleur buteur de la rugueuse Premier League anglaise 2007 et 2012. Dans la foulée, arrive, le 23 mars 2013, l’opposition Côte d’Ivoire-Gambie qualificative pour la Coupe du Monde Brésil 2014. Lamouchi qui ne parvenait guère à convaincre l’Ivoirien lambda dans ses tentatives d’explication sur le sujet, décide de se passer, à la grande surprise, de Drogba. Le vainqueur de la prestigieuse Ligue des Champions avec les Blues de Chelsea en 2012 ne figure pas dans son effectif de 28 joueurs. Pendant ce temps, Drogba multiplie les prouesses à chacune de ses sorties en Turquie.

L’on espérait alors que pour le match Tanzanie-Côte d’Ivoire du 16 juin 2013, à Dar-Es-Salam, comptant pour les éliminatoires du Mondial Brésil 2014, l’ex-Marseillais allait enfin réapparaître. Que nenni ! Le monde sportif ivoirien comprend alors qu’il y a anguille sous roche.

Sidy digère enfin sa rancune contre Drogba

C’est finalement le 14 août

2013 que Drogba, le champion de Turquie 2013, fait son comeback. Lamouchi après avoir reçu vraisemblablement l’autorisation de «son patron» Sidy, le rappelle enfin pour affronter le Mexique (cuisante défaite des Ivoiriens 4-1) le 14 août 2013, à New York, aux Etats -Unis. C’est ainsi que l’ex-Guingampais qui a eu sa première sélection chez les Eléphants le 8 septembre 2002, lors d’un match contre l’Afrique du Sud, a été rappelé.

En fait, de source crédible et proche de la Fif, c’est une punition que Sidy Diallo entendait infliger à l’icône Drogba qui brillait de mille feux tout le temps de «sa mise en quarantaine». Selon notre interlocuteur qui est un collaborateur de Sidy, «c’est parce que Drogba a sagement refusé de le supporter quand il avait eu maille à partir avec l’un des sponsors de la Fif qui exerce dans la téléphonie cellulaire. Il lui a gardé dent tout ce temps- là». Les sources indiquent que les tenants de la Fif reprochaient à Drogba de n’avoir pas apporté son soutien à Sidy Diallo qui était en conflit contre l’une des plus grandes maisons de téléphonie mobile de la place, sponsor des Eléphants footballeurs, pour une affaire de contrat de sponsoring. Une affaire de gros sous donc.

Poursuivant, ce membre influent du Comité exécutif de la Fif qui promet de prendre, très bientôt, du recul soutient mordicus que «Sidy digérait mal le fait que Drogba sur qui il comptait pour avoir le dessus dans ce différend lui ait tourné dos. C’est pourquoi, il a intimé implicitement l’ordre à Lamouchi de se passer de cet attaquant racé que tous les meilleurs entraîneurs du monde rêvent d’avoir dans leur équipe, même diminué». Comme quoi la vérité, quel que soit le temps qu’elle met, finit toujours par éclater au grand jour.

P. Aquouama

le Temps

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles