01232017Headline:

Voici Comment Drogba a quitté Abidjan pour Londres/Chelsea et ce qu’il fera

drogba d

Drogba, à Stamford Bridge, en compagnie de Guus Hidink et Roman Abramovitch

D’Abidjan à la loge présidentielle de Stamford bridge, il n’a fallu qu’un coup de fil et un jet privé du richissime Roman Abramovitch à Didier Drogba.

Le mercredi 16 décembre, de bonne source, alors qu’il se trouve à Abidjan depuis quelques jours, l’ex-buteur vedette de Chelsea reçoit un coup de fil du propriétaire de ce club. Les deux hommes entament une très longue conversation-tractations. Les échanges tournent autour des prestations désastreuses de Chelsea et du désir d’Abramovitch de voir Drogba intégrer au plus vite l’encadrement technique des Blues à la tête duquel le Neerlandais Guus Hidinks est annoncé. Quand l’Eléphant raccroche, il sait qu’il doit être à Londres avant la tombée de la nuit. Il est 11h ce mercredi, et sous le coup de 14h30, il devra embarquer pour la capitale anglaise, à bord de l’avion privé de Roman. C’est une course contre la montre. Aucun média n’est au fait de cet emballement des événements et de toute cette effervescence qui les entoure. Le même jour, Drogba arrive à Londres comme prévu, alors que Chelsea s’apprête à affronter, dans son antre de Stamford Bridge, Sunderland, samedi. 48 heures après, notre confrère Baudelaire Mieu de Jeune Afrique, qui était avec le joueur pendant son séjour abidjanais, balance le scoop. Les grands médias français, d’ordinaire au parfum des faits et gestes de Drogba, sont contrariés. Ils ont été pris de court. Pendant ce temps, la presse canadienne, boudeuse, évoque une rumeur. Samedi, l’ex-attaquant de Chelsea est du trio qui s’affiche, en grande complicité, au premier rang, dans la loge présidentielle de Stamford Bridge avec Guus Hidink, l’ancien-nouveau manager, et Roman Abramovitch, le président du club. Pour le grand bonheur des trois hommes, à ces retrouvailles, Chelsea écrase Sunderland (3-1). Le hasard fait bien les choses. C’est face à cette même formation de Sunderland, le 24 mai 2015, dans le même Stamford Bridge, que Drogba avait fait ses adieux avant d’aller au Canada. Ce jour-là, il y avait reçu un émouvant standing-ovation. Samedi, il y est revenu sans doute pour toujours. Et comme pour donner un caractère superstitieux à ce retour, Chelsea a renoué avec la victoire après une incroyable série de défaites. Drogba a ses repères dans le vestiaire du club. Il y a surtout gardé intacte son autorité. C’est le grand-frère pour bon nombre de joueurs du club. Eden Hazard, le meneur de jeu des Blues lui doit son arrivée au sein de l’effectif. Abramovitch veut capitaliser tous ces facteurs pour permettre à Chelsea de redevenir l’un des ”Big four” de la Premier League qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être. Au delà de faire redémarrer une équipe qui était à l’arrêt, l’homme d’affaires russe espère redonner à Drogba, une partie de ce qu’il a fait gagner au club: la notoriété. A 37 ans, sur le banc, avec la certitude d’une carrière d’entraîneur, Drogba entame une autre vie après celle de joueur.

Litié BOAGNON

L’INTER

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment