07242017Headline:

Yaya Touré trés critiqué et traité de vieillissant par son entraîneur

yaya toure

Yaya Touré est critiqué par son entraîneur Manuel Pellegrini (Photo d’archives)

Yaya Touré n’a plus vraiment sa place à Manchester City. Manuel Pellegrini, le manager du club, estime qu’il est vieillissant. Ce qui expliquerait, selon lui, ses contre-performances actuelles.

«Quand il ne joue pas et qu’on gagne, tout le monde dit qu’il ne doit pas jouer. On a joué et perdu sans lui. Il continue d’être un joueur important. Malheureusement, il vieillit, mais il sait quelles critiques sont importantes et lesquelles ne le sont pas», a indiqué le coach chilien des Citizen en conférence de presse, après la large victoire des siens sur les Blues de Chelsea (3-0) à l’occasion de la 34è journée de la Premier League. Cité au nombre des joueurs qui n’ont pas été à leur meilleur niveau lors de cette rencontre, Yaya Touré n’a reçu pour toute défense que ce commentaire ambigu de la part de son entraîneur. Pelligrini s’est ainsi payé le scalp de son milieu du terrain ivoirien, alors que les deux hommes sont sur le départ. Le Chilien va laisser sa place au Portugais Pep Guardiola attendu sur le banc des Citizen en juin. Quant au capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire, son agent s’est lancé depuis quelques temps dans une chronique sur son départ qui passionne les médias, bien qu’une telle annonce n’est pas nouvelle de sa part. Dimitri Seluk, à chaque fin de saison, a toujours annoncé le départ de son joueur. Si donc Pellegrini a décidé de dire tout haut, ce qui se dit en coulisse sur l’Ivoirien, c’est fort de ce qu’il ne pourra plus l’avoir sous ses ordres. Mais c’est une mauvaise publicité qu’il lui fait. Les clubs qui se sont mis sur le rang pour enrôler Yaya Touré pourraient bien se demander ce qu’ils feraient d’un joueur jugé vieux par son propre entraîneur. Y a-t-il un problème pour qu’entre condescendance et soutien, le technicien chilien sorte de tels propos dont l’effet est déjà en défaveur du joueur ? Il y a peu, Arsène Venger, puis Raymond Domenech, l’ex-sélectionneur de l’équipe de France, avaient estimé que le frère cadet de Kolo n’avait plus le même rendement que lorsqu’il était à Barcelone parce qu’il était vieillissant. Ils ont l’excuse de ne pas être avec le joueur au quotidien. Mais que Manuel Pellegrini, qui l’entraîne tous les jours, le dise pose problème. Yaya, qui n’est plus réapparu en équipe nationale de Côte d’Ivoire, est-il effectivement vieillissant au point de ne plus être capable d’évoluer sur deux fronts, en club et en sélection ?

Litié BOAGNON

L’inter

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment