03292017Headline:

Application de paiement mobile: Ce que propose la diaspora africaine en France

mohamed ethic phone

Application de paiement mobile:Mouhamed Diakité propose EthicPhone

 

Encore en phase d’expérimentation pour six mois, ce projet qui fonctionnera à partir d’une application pour Smartphone adaptée au transfert financier des migrants, est l’œuvre d’un Ivoirien, Mohamed Diakité,diplômé d’un double Master en stratégie d’intelligence économique et en finance.

Application de paiement mobile: Mouhamed Diakité propose EthicPhone

Une mobilisation de 196,5 millions Fcfa grâce à des prêts et subventions en plus des partenaires comme l’université Paris  13, la Fondation Sncf et l’association d’appui à la création d’entreprise. C’est la somme qui a servi à lancer la première application de paiement mobile pour la diaspora africaine en France, dénommée EthicPhone (qui combine téléphonie mobile, paiement mobile et transfert d’argent à l’international par le mobile).

Encore en phase d’expérimentation pour six mois, ce projet qui fonctionnera à partir d’une application pour Smartphone adaptée au transfert financier des migrants, est l’œuvre d’un Ivoirien, Mohamed Diakité,diplômé d’un double Master en stratégie d’intelligence économique et en finance. Son projet a vu le jour au sein de l’incubateur Nord/Sud Bond’innov à Bondy (Seine-Saint-Denis).

« C’est faute de solution que les migrants transfèrent de l’argent de manière informelle. Je ne peux pas, par exemple, envoyer de l’argent dans mon village d’origine à Kabala (Côte d’Ivoire) », explique Mouhamed Diakité, qui promet d’offrir un service moins cher et capable d’atteindre – grâce au mobile – les zones rurales les plus reculées.

Selon le concepteur, depuis le 18 juin 2015, un millier d’habitants de Bondy (Seine-Saint-Denis) testent la formule « 3 en 1 » d’EthicPhone en bénéficiant gratuitement d’une carte Sim pour téléphoner et de quatre cartes de prépaiement pour effectuer des achats par téléphone au profit de leurs proches en Afrique ou leur envoyer de l’argent. En cas de désagrément ou de dysfonctionnement, les utilisateurs devraient, en échange, automatiquement le signaler à l’opérateur mobile ou suggérer des pistes d’amélioration.Avant d’ajouter que dans quelques mois, les Ivoiriens de France pourront, depuis leur fauteuil et avec leur mobile, transférer de l’argent à leurs proches en Afrique.

Concernant les tarifs, Mouhamed Diakité souligne que les transferts inférieurs à 65.500 Fcfa (100 euros)et 1965 Fcfa (3 euros) seront facturés à 1310 Fcfa (2 euros). Il soutient, à travers le « 3 en 1 » d’EthicPhone, que ces tarifs sont les meilleurs à l’international, si bien que le concept est à cheval sur l’économie solidaire et celle de la rentabilité.

Selon les estimations du Fonds international pour le développement agricole (Fida), la diaspora aurait transféré, sur 10,5 milliards de dollars, 4,7 milliards de dollars de manière informelle (en passant par une tierce personne ou un intermédiaire).

Kamagaté Issouf
Issouf.kamagate@fratmat.info
Source: Le Monde Afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment