09182020Headline:

Ce nouveau smartphone chinois puissant que tous les geeks s’arrachent

smartphone--chinoise-

Considéré comme un des meilleurs mobiles Android du marché, le One de la startup chinoise OnePlus est commercialisé à un prix attractif. Entre le système d’achat par invitation et une personnalisation poussée, il n’est pas accessible à tous pour autant.

Des meilleurs mobiles, il a pris les caractéristiques et l’apparence, pas le prix. Disponible en Inde via un partenariat exclusif avec Amazon depuis le 2 décembre, le OnePlus One a su s’attirer les faveurs des sites spécialisés depuis son lancement en Chine le 23 avril, puis dans le reste du monde.

Présenté comme le “2014 Flaship Killer” (“tueur des produits-phare de 2014”, tels l’iPhone 6, le Nexus 6 ou encore le dernier Samsung Galaxy) par la startup chinoise OnePlus, le smartphone ne semble toutefois pas avoir usurpé son surnom. “Il montre que les petits gars savent aussi en découdre”, écrit Re/Code, qui trouve “l’appareil impressionnant”. En novembre, le magazine Wired estimait ainsi qu’il figurait “parmi les meilleurs appareils Android actuellement sur le marché”.

Pénurie organisée

Parmi ses défauts, on notera l’absence d’extension de mémoire (via carte SD), qui limite son usage pour écouter de la musique ou regarder films et séries et pousse surtout à investir dans la version 64 GB (commercialisée 299 euros, contre 269 pour la version 16 GB). Un problème de taille puisque son écran de 5,5 pouces (13,97 centimètres) incite à un tel usage. Comme pour l’iPhone 6 Plus, qui possède la même caractéristique, celui-ci risque d’être jugé trop grand par la plupart des utilisateurs.

Il y a également l’achat sur invitation uniquement (il faut se faire inviter par une personne qui en possède un ou en réclamer une) qui limite les acquisitions. D’après Re/Code, ce système devrait encore être utilisé un certain temps, au moins jusqu’à ce que l’entreprise chinoise soit capable de suivre la demande.

Réservé aux utilisateurs expérimentés

Malgré son excellent rapport qualité-prix qui le rend accessible à bon nombre de personnes, le One ne l’est pas vraiment. S’il utilise le très répandu système d’exploitation de Google, ce smartphone tourne en effet avec une version personnalisée très connue des adeptes d’Android : CyanogenMod.

L’installer demande habituellement de “rooter” son smartphone, c’est à dire prendre tous les droits sur son téléphone pour supprimer ce que bon nous semble. Une manipulation réservée aux connaisseurs. Certes CyanogendMod permet énormément de personnalisation (comme de choisir ou non si l’on veut des boutons apparents sur l’écran), sans doute trop pour un nouvel utilisateur.

latribune.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles