06272017Headline:

Côte d’Ivoire: Après «Canal Pluie», «Startimes pluie»le nouveau arrivé..tout savoir..

A chaque tombée de pluie suffit sa peine satellitaire, et l’arrivée de la concurrence n’inverse la tendance, tous logés à la même enseigne.

Si les abonnés aux services des bouquets satellites étaient rompus à subir les foudres de «Canal Pluie», ceux qui espéraient mieux en se tournant vers la récente concurrence subissent à leur tour  «Startimes pluie» comme constaté mardi soir par KOACI.COM.

En effet, dès que l’orage laisse éclater ses abondantes pluies et ses violents vents, vos programmes télés tous services, parfois chèrement souscrits, confondus, sont soudainement interrompus.

Il vous faudra patienter jusqu’à l’accalmie pour retrouver le signal sur votre téléviseur, entre temps vous ferez face au bandeau du français Canal + ou à l’écran noir de son concurrent chinois Startimes.

Contacté, le nouveau arrivé et très cordial Startimes, moins cher que l’historique Canal + qui depuis peu s’active à afficher des promotions, évoquera un environnement technologiques mis en difficulté quand des pluies fortes et soudaines, à l’image de celles qui s’abattent sur la Côte d’Ivoire, viennent dérouter les antennes paraboliques.

Il faudrait attendre la promesse d’un pays câblé d’ici à 2020 avec l’annoncée TNT, pour peut être à cette échéance voir disparaitre les antennes paraboliques et mettre ainsi un terme aux perturbations relevées liées aux aléas climatiques.

En attendant, se poser sur un livre, faire un peu de sport, surfer sur internet ou engager une discussion avec un proche pourrait palier pertinemment la rupture télévisuelle aussi bouleversante de ses habitudes soit elle.

Amy Touré, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment