05262017Headline:

Côte d’Ivoire/- Bitumage Adzopé-Yakassé-Attobrou et Akoupé-Kotobi-Bongouanou

Côte d’Ivoire/ Bitumage Adzopé-Yakassé-Attobrou et Akoupé-Kotobi-Bongouanou : Bonne avancée des travaux

Le tout nouveau ministre des Infrastructures économiques, Dr Kouakou Koffi Amedé a effectué jeudi, une visite de chantiers pour s’enquérir de l’état d’avancement des axes routiers en aménagement, notamment Adzopé-Yakassé-Attobrou, et Akoupé-Kotobi-Bongouanou, mettant un point d’honneur sur « la qualité des travaux ».

Pour le Ministre Kouakou, cette visite de chantiers s’inscrit dans l’impérieuse nécessité de constater non seulement l’avancée des travaux mais aussi de prendre connaissance des éventuels blocages afin de les lever, conformément à la volonté du président Alassane Ouattara et de son premier ministre, Amadou Gon qui exigent désormais des routes de qualité.

« Nous avons donné des instructions de sorte que le contrôle soit très suivi, que les délais soient tenus de sorte que les ouvrages soient livrés dans le temps et puissent durer pour le temps qu’ils ont été dimensionnés. Ces routes sont conçues pour durer minimum une quinzaine d’années, il ne faudrait pas qu’au bout d’un ou deux ans, on voit des dégradations apparaître », a expliqué M. Kouakou.

Il a, en présence de ses collaborateurs, notamment de l’Ageroute, du fonds d’entretien routier, du BNETD, du LBTP, (…) signifié aux entreprises prestataires, qu’aucune réception ne pourra se faire si tant est que des défaillances étaient avérées. « On a eu des échanges techniques pour que les choses puissent être faites selon les règles de l’art et le BNETD a pris l’engagement que ce que nous avons dit en termes de contrôle  sera respecté », a-t-il conclu.

Le ministre Amédé Kouacou  visitant les chantiers

Le ministre Amédé Kouakou visitant les chantiers

La nouvelle route Adzopé-Yakassé-Attobrou, distante de 25 kilomètres pour un coût de 14,5 milliards de FCFA enregistre un avancement global de quelque 20%. L’axe routier Akoupé-Kotobi-Bongouanou, 58 kilomètres, qui lui fait l’objet d’une réhabilitation, est à 30% d’avancement et va coûter plus de 23 milliards de FCFA. Ces infrastructures ont respectivement un délai d’exécution de 24 mois.

AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment