10232017Headline:

Côte d’Ivoire /Hôtellerie : bientôt une école de réputation à Grand-Bassam

ecole hoteliere de bassam

Publi-reportage / Hôtellerie : bientôt une école de réputation à Grand-Bassam

La formation, la bonne, constitue la base de l’essor de l’industrie touristique. La Côte d’Ivoire, à en croire ses autorités, entend faire de ce secteur un wagon leader du train de l’émergence. C’est ce qui explique la visite du Ministre du Tourisme, hier jeudi, sur le chantier de la futureEcole Hôtelière de Grand-Bassam (EHB).

Portes d’accès à badge, cameras de surveillances installées dans toutes les pièces, site de rafraîchissement, cascade incrustée, cuisines dotées de matériels de dernière génération, circuit de réception de marchandises, chambres froides, vestiaire pour chaque étudiant, système de contrôle qualité intégré, salle d’œnologie, restaurants VIP, cave, salle-classe témoin…

Le Ministre Roger KACOU du Tourisme et sa délégation ont eu un aperçu de l’aspect qu’aura l’Ecole Hôtelière de Grand-Bassam.

Ce fleuron ouvre officiellement ses portes en octobre prochain. 200 étudiants y sont attendus selon le Directeur M. Hakhim SERHANI . Comme programmes, l’institut formera en Management et gestion hôtelière et Management en Gestion Touristique.

Car le leitmotiv est d’en sortir «  des cadres opérationnels et dirigeants de l’hôtellerie et du tourisme aptes à intégrer le monde de l’hospitality management ».

L’EHB mettra également l’accent sur la formation continue : «  Nous aurons soit des formations à la carte soit des formations taillées à la mesure des aspirations des clients (Établissements hôteliers, Ndlr).»Souligna M. SERHANI

Profitant de cette tribune, le 1er Responsable du Tourisme a rappelé aux acteurs de la disponibilité d’un fonds gouvernemental alloué justement à la formation de ceux-ci. «  Tous ceux qui opèrent dans ce domaine pourront bénéficier de formations-recyclage ou de perfectionnement à l’EHB » A fait noter Roger KACOU.

Car insiste le président de l’école, l’Hôtelier référent OLLO Germain, l’Ecole de Grand-Bassam vient pour professionnaliser la filière, mieux faire de ces professionnels, des spécialistes dans leur domaine respectif.

Pour le fondateur de l’établissement, il est inconcevable que des diplômés du secteur soient au chômage : «  Avec l’EHB, il n’y a pas de raison qu’un diplômé chôme. D’ailleurs il y a de l’emploi… Seulement, il faut avoir une bonne qualification. »

Seize (16) étapes ont meublé cette visite de chantier. Ce qui en dit long sur le calibre de l’infrastructure. Tout naturellement, après le tour des nombreux compartiments de l’école, la délégation ministérielle a été conviée à un cocktail.

Notons que l’EHB est sous licence de l’Ecole Hôtelière de Genève et sera la seule structure de formation supérieure dans la sous-région ouest-africaine, dans le domaine.

Marius Aka Fils

stratmarques.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment