05242019Headline:

Insécurité: Une grande confusion est observée dans le pays depuis l’annonce d’acquisition d’équipements apparemment dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Mardi 22 Janvier 2019 – Une grande confusion est observée dans le pays depuis l’annonce d’acquisition d’équipements apparemment dans le cadre de la lutte contre le terrorismequi pourraient être utilisés à des fins d’espionnage de civil.
En marge du salon sécuritaire “shield africa” qui s’ouvre ce jour à Abidjan, un expert en sécurité d’origine occidentale, explique à KOACI que si l’Etat ivoirien parait en mesure d’écouter les micros des smartphones et de visionner à distance via leurs caméras, en l’occrence, prendre le contrôle de votre smartphone, il lui est impossible de décoder les systèmes américains de messagerie de type Whatsapp, Face Time (apple, ndlr) ou Facebook  (accès aux conversations écrites, ndlr).
En effet, celui qui ne souhaitera que son identité soit dévoilée rappel que ce ne sont pas les applications qui sont décodées, quasi impossible selon lui, mais les smartphones qui sont espionnés une fois leurs codes imei (numéro permettant d’identifier de manière unique un appareil mobile,ndlr) récupérés. Appeler par whatsapp, par exemple, nécessite le passage de la voix par le micro  du smartphone et si appel vidéo, de l’activation de sa caméra.
Pour résumer, ce ne sont pas les applications qui seraient décodées mais les objets qui permettent leurs utilisations qui seraient, et ce n’est pas un secret de polichinelle, vulnérables à un contrôle à distance, autrement dit, à un possible espionnage.
Enfin, reste à savoir si le processus d’identification des numéros de téléphones s’avère déterminant pour la récupération des codes imei des smartphones.

KOACI.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment