06132024Headline:

Tinci Materials prévoit la construction d’une seconde usine au Maroc

Le chinois Tinci Materials, entreprise cotée à Shenzhen spécialisée dans les matériaux de batteries au lithium, a pris la décision d’abandonner son projet d’électrolyte prévu en République tchèque. Elle envisage désormais de déplacer la localisation de sa base de production proposée au Maroc, où « l’environnement économique est relativement stable », rapporte le média britannique Kallanish.

En raison des répercussions de la baisse économique touchant divers pays à travers le monde, des contraintes liées à la mobilité du personnel et des matériaux, ainsi que de l’influence de facteurs tels que le climat d’investissement et les changements de politique en République tchèque, Tinci a exprimé des difficultés dans la progression des travaux préliminaires de ce projet. Cette situation a entraîné un ralentissement général de l’avancement du projet, précise l’entreprise chinoise.

Selon Kallanich, spécialiste dans le secteur des matières premières, « le plan est désormais de déplacer l’emplacement de la base de production proposé au Maroc, où l’environnement économique est relativement stable ». Par conséquent, le conseil d’administration a également retiré la filiale locale Tinci Materials Technology Czech SRO, précédemment créé pour le projet de 100 000 tonnes d’électrolytes par an, affirme la même source.

Par ailleurs, le média britannique a dévoilé que Tinci prévoit de mobiliser environ 819,39 millions de dollars. Ces ressources seront principalement proposées à divers projets de matériaux pour batteries au lithium, y compris le projet de 300 000 tonnes par an au Maroc.

Ce projet sera déployé dans le parc industriel de Jorf Lasfar à Casablanca, avec une durée prévue de construction de 24 mois. La capacité de production annuelle englobera 150.000 tonnes d’électrolytes, 100.000 tonnes d’hexafluorophosphate de lithium, et 50.000 tonnes de matériaux de phosphate de fer et de lithium. Tinci estime un investissement global de 1,99 milliard de yuans, dont 1,76 milliard de yuans proviendront de la nouvelle émission de parts de dépôt mondial.

Ainsi, ce nouveau projet programmé au Maroc viendra compléter la société projet en cours de création dédiée à la production et à la vente de matériaux pour batteries lithium-ion, dont l’annonce avait été faite par le géant chinois en juin dernier. D’après Tinci, le Maroc détient d’importantes réserves de minerai de phosphorite, conformément à ce que l’établissement d’une usine dans ce pays d’Afrique du Nord contribuera également à mieux servir et explorer le marché européen.

Selon son rapport annuel, le chiffre d’affaires de Tinci a plus que doublé pour atteindre 22,3 milliards de yuans, soit 3,1 milliards de dollars, l’année dernière en raison d’une forte demande. Les revenus de son activité de matériaux de batteries au lithium s’élèvent à 93% du total. Le bénéfice net, quant à lui, a augmenté de près de 160% pour atteindre environ 5,7 milliards de yuans (789,7 millions de dollars).

What Next?

Recent Articles