09242017Headline:

Voici le soutien-gorge qui ne s’ouvre qu’en cas d’amour sincère

 

Pour fêter ses dix ans d’existence, l’entreprise japonaise de sous-vêtements Ravijour propose à cinq femmes de tester son soutien-gorge intelligent, qui ne se déverrouille qu’en cas d’amour sincère, selon la firme. Son nom : True Love Tester.

Les hommes auront beau tirer : le fermoir du soutien-gorge ne cédera que si le cœur

Les nouvelles technologies n’épargnent pas le domaine de la mode. Après les vêtements en spray ou les t-shirts producteurs d’électricité, l’entreprise japonaise Ravijour a voulu développer sa collection et entrer dans l’ère des sous-vêtements intelligents. Alors, pour fêter ses dix ans, elle vient de lancer une campagne de communication qui fait grand bruit. Elle annonce avoir conçu un soutien-gorge connecté qui ne s’ouvre qu’en cas d’amour véritable. Comment est-ce possible ?

Ce sous-vêtement jouit d’un avantage non négligeable : son emplacement stratégique. Car sous les seins, le cœur, symbole millénaire de l’amour. Ainsi, le soutien-gorge, bardé de capteurs, peut suivre l’évolution du rythme cardiaque. Et on le sait bien, lorsqu’une personne nous trouble, le palpitant s’emballe. L’information est alors relayée par Bluetooth à un smartphone qui, à travers uneapplication, juge de l’intensité de l’excitation. Si un seuil est franchi, alors un signal est envoyé à un fermoir situé entre les seins. Celui-ci clignote puis se déverrouille, laissant alors apparaître la poitrine. Une forme de soutien-gorge de chasteté donc, censé limiter les gestes déplacés et d’éventuelles agressions à caractère sexuel, avec un nom de code : True Love Tester.

Le soutien-gorge contient des capteurs qui permettent de suivre en direct le rythme cardiaque, information qu’ils communiquent à une application pour smartphone, qui contrôle l’ouverture et la fermeture du sous-vêtement.
Le soutien-gorge contient des capteurs qui permettent de suivre en direct le rythme cardiaque, information qu’ils communiquent à une application pour smartphone, qui contrôle l’ouverture et la fermeture du sous-vêtement. © Ravijour

Un soutien-gorge qui pousse au romantisme

On le comprend aisément : ce sous-vêtement n’est pas idéal pour faire du sport, surtout en public. En effet, il se limite aux variations du rythme cardiaque ; or, le sentiment amoureux et le désirprovoquent d’autres bouleversements physiologiques qu’il aurait été intéressant de mesurer également, pour être plus près de la réalité psychique. Autre petit conseil pratique : mieux vaut aussi ne pas oublier de recharger son téléphone, puisqu’il serait dommage qu’en situation confortable, il fasse le coup de la panne.

Que tous ceux qui y voyaient là l’occasion de tester leur couple se ravisent : il s’agit surtout là de communication. Car le soutien-gorge ne sera à priori pas commercialisé, probablement car il manque encore de fiabilité et parce qu’il risque de s’ouvrir à des moments inopportuns. Seules cinq femmes pourront le tester, des gagnantes qui seront invitées à passer une nuit avec leur moitié dans un hôtel parmi une sélection de neuf établissements de luxe du Japon.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment