05262022Headline:

Économie numérique : les opérateurs de télécommunications ont l’obligation de garantir un service de qualité aux usagers, rappelle le gouvernement

Invité de la conférence de presse hebdomadaire “Tout savoir sur” du Centre d’Information et de Communication gouvernementale (CICG), Stanislas Kacou Bi Djè Kanvoli, le directeur des Affaires juridiques et de la Coopération internationale au ministère de l’Economie numérique, a rappelé que les opérateurs de télécommunications ont pour obligation de garantir un service de qualité aux usagers.
Il s’exprimait, hier mardi 22 février 2022 à Abidjan-Plateau, sur la thématique de la règlementation des télécommunications en Côte d’Ivoire.
« Cette obligation est contrôlée de façon périodique, à l’occasion des audits et également de contrôles inopinés », a déclaré le directeur des Affaires juridiques et de la Coopération internationale au ministère de l’Economie numérique. Indiquant que ce travail de contrôle est l’affaire de l’Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI) qui détient des pouvoirs de sanction.
Stanislas Kacou Bi Djè Kanvoli a expliqué que l’ordonnance de mars 2012 relative aux télécommunications et aux TIC confère des droits aux consommateurs dans leurs relations avec les services de télécommunications.
Il a cité, entre autres, une protection contractuelle et une protection contre tout abus du fournisseur.
L’usager, a-t-il poursuivi, bénéficie d’un droit de recours en cas d’insatisfaction d’une prestation de l’opérateur. « Il peut recourir premièrement à son fournisseur de service. Ensuite, à l’ARTCI s’il n’est pas satisfait. Il a également le droit d’ester en justice, en cas d’insatisfaction au niveau de l’Autorité ».
Le directeur des Affaires juridiques et de la Coopération internationale au ministère de l’Economie a rassuré les usagers que l’Etat de Côte d’Ivoire et tous les acteurs du secteur numérique travaillent pour leur bien-être.
Il s’est, en outre, félicité de la bonne santé des télécoms en Côte d’Ivoire avec le déploiement de la 5G dès 2023.
L’interconnexion dans le pays, a révélé le conférencier, est passée de 4 FCFA en 2021 à 3 FCFA en 2022. Ce qui aura pour conséquence la baisse des prix de communication, a-t-il précisé.
Pour finir, il a félicité les opérateurs qui contribuent, auprès de l’Etat de Côte d’Ivoire, par leurs investissements dans le secteur à faire du pays le hub de la transformation numérique dans la sous-région ouest-africaine.


CICG GouvCI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles